L’interview de la serialmother : Charlotte, auteure & blogueuse spécialisée en pédagogie positive !

x

Quand Charlotte Ducharme est devenue maman, elle a décidé de ne pas reproduire ce que ses parents avaient fait avec elle lorsqu’elle était enfant. Elle ne voulait pas d’une éducation trop stricte, ni de trop de punitions incomprises. Elle voulait dialoguer avec ses enfants, tenter de ne pas s’énerver au moindre caprice et essayer par des méthodes “douces” de faire passer des messages.

Naturellement elle s’est tournée vers la pédagogie positive, en a fait un blog Cool Parents Make Happy Kids (Les parents cool font des enfants heureux) et vient de sortir un livre éponyme la semaine dernière dans lequel elle raconte son expérience, ses secrets mais aussi ses doutes.

Dans ce livre il y a plein d’astuces à choper, des tonnes d’expériences vécues et plein d’ondes positives à prendre !

Mais qui est cette maman cool ?

 

CV

Nom DUCHARME

Prénom CHARLOTTE

Age 33 ans

Situation de famille ? Mariée

Métier ? Auteur, et jusqu’à il y a un mois à peine : Directrice Grands Comptes chez un éditeur de logiciel. Mais c’est fini !

Prénom et âge de vos enfants? Joy, 4,5 ans, Léon 2,5 ans

Age de la 1ère nuit ? 2 mois pour la première 2,5 mois pour le deuxième.

 

SERIALKIDS

Dernier câlin ? Ce matin

Dernier(s) caprice(s)? “Caprice” je préfère le terme “frustration” ou “mécontentement”.  Il y a 3 jours !

Dernière (s) punition(s)? On n’est pas trop ‘punition’ dans la famille, à vrai dire je n’ai jamais puni mes enfants.

Une anecdote (presque) inavouable de votre  vie de mère ? J’étais dans le métro à l’heure de pointe, Joy avait 2,5 ans, nous étions tous serrés les uns contre les autres, quand elle me pointe du doigt un Monsieur d’une cinquantaine d’années, qui ne m’inspirait pas trop confiance, et dit à haute voix : “Maman, est-ce que le monsieur il a un zizi ? “ “C’est un Monsieur ou une Dame ?” “ Un monsieur” “Donc à ton avis ?” “il a un zizi ! (…)” 2 secondes plus tard : “Et le monsieur là bas derrière, est-ce qu’il a un zizi ?” Elle m’a fait une à une toutes les personne du wagon… Cela a fait  l’animation :-)

charlotte1

Vous êtes la fondatrice du blog CoolparentsmakeHappyKids, vous venez d’écrire un live éponyme, vous misez tout sur la pédagogie positive. En quelques mots c’est quoi la pédagogie positive ? La pédagogie positive, c’est de sortir du rapport de force avec notre enfant. Se dire que ce n’est pas en le rabaissant, en le punissant, qu’on l’amènera à donner le meilleur de lui-même, qu’on lui enseignera le respect et la générosité, mais plus en l’encourageant, en le responsabilisant, en faisant équipe avec lui plutôt que contre lui. C’est aussi prendre en compte que l’enfant apprend avant tout par imitation, donc l’objectif est de se comporter avec lui comme nous aimerions qu’il se comporte avec les autres. Si on crie sur lui, on lui apprend à crier sur les autres. Mais ce qui est très important c’est que l’éducation positive n’est pas une éducation sans limite, si c’était le cas, je n’aurais pas eu besoin d’écrire un livre ! L’éducation positive c’est l’art de savoir faire respecter les limites avec bienveillance.

Comment êtes vous venue à ça ? Depuis toujours j’avais de profondes convictions en terme d’éducation. Quand notre ainé a commencé à marcher, cela m’a paru naturel de suivre mon intuition plutôt que  de suivre ce que l’éducation traditionnelle préconisait.

En France vous trouvez qu’on est comment au niveau de la pédagogie positive ? Nous sommes très en retard, surtout par rapport aux pays nordiques. D’ailleurs, notre pays est rappelé à l’ordre régulièrement par la commission européenne pour n’avoir toujours pas interdit les châtiments corporelles sur nos enfants. Notre école est encore très tournée vers la discipline plutôt que le développement de soi et l’épanouissement de nos enfants, mais aussi dans notre sphère privée nous sommes encore très accès sur une éducation traditionnelle.

Que trouve t-on dans votre livre ? On retrouve ‘la vraie vie’, notre quotidien avec les enfants, leurs colères, leur refus, leurs peurs, leurs pleurs, etc. Et on se pose pour prendre du recul par rapport à tout cela et réfléchir à de meilleurs façon de réagir. L’objectif est que le lecteur en refermant ce livre, déculpabilise et reparte plein d’ondes positives et de bonnes astuces pour qu’il y ait plus de joie et moins de conflits dans son quotidien.

Si vous ne deviez donner qu’une astuce pour être zen et positif ? Question difficile, on en a besoin de tellement pour gérer nos enfants :-) ! Allez une : la prochaine fois que votre enfant vous demandera quelque chose que vous ne pouvez pas lui donner, au lieu de lui dire un non sec et catégorique “Non, je ne l’achèterai pas”, optez pour rêver avec lui de ce qu’il veut tout est restant claire sur le fait qu’il ne peut pas l’avoir tout de suite “Moi aussi je la trouve trop belle cette maison de poupée, t’imagine si nous pouvions avoir chez nous une grande pièce avec la maison de poupée, la voiture, le château, ce serait tellement bien !” Il se sentira écouté, compris, et cela l’aidera grandement à surmonter sa frustration.

Je me fais l’avocat du diable : la pédagogie positive ça revient pas un peu à faire des enfants rois ? C’est une question importante car beaucoup le pense. Pas simple de répondre en quelque mots. L’éducation positive ne prône pas le laxisme, mais l’art de poser des limites avec tact et bienveillance, en respectant l’enfant comme nous respecterions un ami, sans pour autant tout accepter. Quant aux « enfants rois », sont souvent les enfants de parents qui “ont baissés les bras”, qui n’ont plus la force de gérer et donc lâche prise sur tout. Ce n’est pas de l’éducation positive.

Pour moi, j’en parle d’ailleurs beaucoup dans le livre, si on veut arriver à se comporter ‘positivement’ avec nos enfants, il est essentiel d’être bien soi-même. Et pour être bien soi-même, il faut considérer son bien-être “à égalité” avec celui de son enfant, et non faire toujours passer le bien être de l’enfant avant le sien. Il est important que l’enfant ne pense pas que son bien être est plus important que celui des autres.

Etre parent ce n’est pas se sacrifier pour ses enfants, mais apprendre à composer avec les besoin de chacun.

Qu’est ce qui vous rend le plus fier de vos enfants ? Leur joie de vivre indéniablement.

Que voulez-vous leur transmettre ? La joie de vivre, savoir profiter du moment présent, l’altruisme, la confiance en soi et les aider à trouver les domaines dans lesquels ils s’épanouiront.

Votre journée idéale en famille ? J’adore le soir quand tout le monde est à la maison pas trop tard, ou le samedi matin, quand on est tous dans le salon, on écoute de la musique, on danse, on rigole.

Dernier mot avant le dodo ? C’est souvent un être un vrai intense câlin, accompagné ou non d’un “je t’aime”…

Posted in Serial Mother | Leave a comment

Mon 5 à 7

q
Oui moi aussi j’ai le droit à mon 5 à7. Y’a pas de raison.

Mais au fait un “5 à 7″ c’est quoi ? Internet me dit que c’est un créneau horaire au cours duquel se retrouvent les couples illégitimes pour faire ce qu’ils ont à faire (du tricot).

Pire, Internet m’indique qu’il y a même un site nommé 5 à 7, un site de rencontres quoi (je ne veux pas être celle par qui le scandale arrive, donc je ne vous file pas le lien , vous êtes grands, vous trouverez).

Au départ j’avais mal tapé dans Google, j’avais mis 7 à 7, je suis tombée sur la page Wikipédia de l’émission 7 sur 7 présentée par Anne Sinclair. Si tu as moins de 25 ans , tu peux pas connaitre et c’est bien dommage car c’était un chouette rendez-vous politique le dimanche soir. (non, je n’ai pas eu d’enfance).

b

Donc j’ai vite compris que je n’étais ni Anne Sinclair, ni une femme qui a le temps de faire l’amour entre 17h et 19H.

Mince alors, allais-je passer à côté de mon 5 à 7 ?

Que nenni me souffla mon chien (mon chien est un chic type qui regorge d’esprit). “Tu as ton 5 à 7, tu sais ce moment où tu as 123 vies avec tes gosses“.

Mais ouiiiiii, quel génie mon chien. je l’ai embrassé sur les deux joues poilues (il se laisse pousser les poils, c’est un hipster). Mais ouiiiiiii j’allais pouvoir MOI aussi utiliser cette expression de 5 à 7 car oui moi aussi j’avais la joie, le kiff suprême d’avoir un 5 à 7 agité.

Mon 5 à 7 : Va chercher les gosses à l’école/apporte le gouter/lave les mains/fais couler le bain/lave les gosses/fais les devoirs/joue au Monopoly/aide les à faire leurs devoirs/sépare les en cas de dispute/promène le chien sous la pluie/enlève les poux/soigne le malade/signe les mots de la maitresse/demande toi comme tracer un losange/rends toi compte que tu as plus de lait/va acheter du lait à 18H30 sous la pluie/répond à ta copine qui t’appelle pile à 18H/prépare le diner/essuie les fesses du dernier qui ne sait pas le faire/mets la table/crie un coup/transpire/cherche partout la tétine…

q

Voilà mon 5 à 7 à moi.

Si vous croyez qu’avec ça j’ai aussi le temps de faire l’amour à cet horaire là, vous avez une haute idée de ce que je suis 😉

 

 

Posted in Serial Mother | Leave a comment

Mes livres et moi on t’embrasse

Quand j’étais petite j’ai voulu être par ordre d’arrivée :

Infirmière, vétérinaire, vendeuse de livres et de journaux, écrivain, sauveuse du monde, actrice, journaliste.

Infirmière pour aider mon prochain, vétérinaire pour sauver les chiens de ma rue, vendeuse de livres et de journaux pour avoir le luxe de tout lire avant les autres, écrivain pour laisser une trace et faire rêver, sauveuse du monde pour que plus jamais le malheur ne s’abatte sur la planète, actrice parce que 15 année de théâtre m’ont donnée envie d’être sur scène (et au festival de Cannes, pas folle la guêpe), journaliste pour relater les faits aux autres.

Je crois que je suis devenue un peu tout ça.

Je soigne les bobos de mes enfants (infirmière).

Je soigne les bobos de mon chien, le bien nommé Ulk.(vétérinaire)

Vendeuse de livres et de journaux (je ne tiens pas de librairie ni de kiosque mais j’écris des livres et dans des magazines)

Ecrivain (bon suis pas encore Zweig mais on fait ce qu’on peut)

Sauveuse du monde  (bon Ok là je n’ai rien pu faire)

Actrice (j’ai longtemps joué au théâtre et je pratique encore cette discipline en mode cours d’impro)

Journaliste (je le fus à la télévision, radio et presse écrite)

Voilà pour mon CV. Vous m’embauchez ?

Bon tout ça pour vous dire (l’intro fut longue, la faute à Voltaire) que j’ai la chance d’avoir écrit et publié 3 livres rigolos ces 2 derniers mois.

Ils sont là.

q

Si on m’avait dit qu’un jour ça me tomberait dessus, que j’écrirais des bouquins et que des vrais gens (je veux dire ni mon père ni ma mère) les achèteraient, je n’y aurais pas cru. Vraiment.

Un livre qui sort c’est un peu comme un bébé qui vient au monde (sans les pleurs, les couches et les nuits blanches ). C’est un vrai tourbillon de joie après quelques semaines de gestation. Et c’est vraiment cool de pouvoir le présenter au monde.

Voilà, je voulais dire qu’il faut croire en ses rêves d’enfant et oser dire aux siens que oui, tout est possible parce que c’est vrai.

Mes livres et moi on t’embrasse.

q1

 

 

 

 

Posted in Serial Mother | Leave a comment

Tous mes voeux

a

Il est d’usage de se servir du début d’une nouvelle année civile pour prendre des résolutions et émettre des souhaits. On pourrait aussi faire ça le 24 avril mais voilà on le fait pas alors début janvier on s’y colle. Certaines résolutions ne seront pas tenues, certaines le seront, certaines le seront à moitié.

Je vous souhaite des grands et des petits bonheurs.

Je vous souhaite de l’amour, de la santé, de la bienveillance, de l’argent, des larmes de joie, des dimanche passés en famille, des soirées avec des amis, des caresses dans le cou, des nuits complètes, des belles lectures, des jolies rencontres, des bons repas, des rêves fous, des voyages de l’âme, des découvertes, des chocolats noirs, des films tendres et drôles, des rafales de baisers, des sauts dans les flaques, du soleil chaud lorsque vous avez froid, un verre de vin accompagné d’un délicieux bout de fromage, des éclats de rires, des après-midis sous la couette, des parfums chauds, des madeleines sucrées, des pièces de théâtre fabuleuses, des bisous de vos gamins, des je t’aime, des émotions qui parcourent votre esprit, des frôlements qui piquent, des promenades main dans la main, des journées à ne pas regarder l’heure, des gâteaux moelleux, des canards dans le café, des naissances, des maladies éradiquées, des grasses matinées, des fruits juteux, des caramels au beurre salé, des ouvrages qui font réfléchir, des projets réalisés, des trouvailles incongrues, des tableaux sublimes à regarder, des nuits à faire l’amour, des kiri sur du pain, des bans chauds, des bougies qui sentent bon, des colliers de fleurs, des pommes caramélisées au four, des souvenirs jolis à ressasser, des nuages en forme de coeur, des chansons sublimes à écouter en boucle, des concerts, des terrasses de café entre potes, des fêtes dingues, des amis fidèles, de l’insouciance.

 

Posted in Serial Mother | Leave a comment

Les 10 phrases que vous allez prononcer ce soir (de Noël)

q

Ce soir c’est Noël ! (je suis la reine du scoop)

Il va  avoir à manger et à boire, il va y avoir des cadeaux, de la bonne humeur, des disputes et j’espère beaucoup d’amour.

Et il y a aura ces phrases. Forcément.

1/ Oh merci j’adoooooooore mais…tu as gardé de ticket de casse ? Au cas où…

2/ Mmmmmmm cette dinde est dingue.

3/ Noyeux Joël ! Ha.

4/ Boire ou conduire j’ai choisi. Je bois.

5/ Non mais faut avoir l’ENA pour savoir construire ce fichu légo ?!

6/ Dingue cette bûche. Elle est dingue.

7/ J’ai trop mangé.

8/ Au lit les gosses !!!!

9/Quoi encore du fromage ?!

10/ Et merde j’ai oublié le cadeau de Tata Josette.

 

*****JOYEUX NOEL ! JOYEUX HANOUKA !****

 

Posted in Serial Mother | Leave a comment

Pleurer

aJe me souviens exactement quand c’est arrivé.

Je regardais mon fils aîné dormir. Il avait 3 mois.  Je  le trouvais beau. Alors je me suis dit “c’est MOI qui l’ai fait” et j’ai pleuré. Juste après avoir gouté une ou deux larmes à la commissure de mes lèvres et trouvé ça vraiment salé, j’ai essuyé mes joues. Je me trouvais conne de pleurer comme ça devant mon bébé.

Quelques temps plus tard j’ai écouté une chanson à la radio. RFM ou Chéri FM je ne sais plus. Si ça se trouve c’était Chante France. Je ne sais plus le titre de la chanson mais je sais que j’ai pleuré. Seule dans ma voiture.

Une autre fois j’ai regardé le Roi Lion et j’ai chialé. Mufasa était mort putain. MORT. Et Simba allait se retrouver orphelin de père. C’en était trop !

Une mélodie, un film, un nuage en forme de coeur, un rayon de soleil, un reportage sur les bébés pandas et hop je pleurais.

De quel mal étais-je saisie ?

Du mal de mer(e).

En devenant maman, j’étais devenue une réserve à larmes. Mes émotions étaient décuplées.

Ensuite il y a eu ma fille, mon autre fils.

Ensuite il y a eu des bonnes nouvelles, des redif de Love Story, des livres jolis, des moments de bonheur. A chaque fois mes larmes coulent.

Cet après-midi je suis allée voir “Demain tout commence” au cinéma et j’ai tellement pleuré que des heures plus tard mes yeux sont encore gonflés et rouges.

Mon fils avec qui j’étais au ciné m’a demandée pourquoi je pleurais tant. C’est pourtant évident non ?

Je suis devenue maman. Je suis devenue sensible. Et j’ai même pas honte de chialer, non.

 

 

 

Posted in Serial Mother | Leave a comment

La magie de Noël

w

 

Un jour de décembre, à quelques heures de Noël. A quelques heures du réveillon, du repas de famille. A quelques heures de la joie des enfants de découvrir leurs cadeaux.A quelques heures de déguiser Tonton Robert en Père Noël.

Un jour de décembre à se laisser happer par un froid saisissant, à souffler entre ses mains placées de parts et d’autres de la bouche pour se réchauffer.

Un jour de décembre à recroqueviller ses orteils dans des chaussures en toile, à hésiter à acheter des marrons chauds devants le grand magasin.

La foule devant les vitrines illuminées. Le brouhaha. La joie dans les yeux des gamins. Les Pères Noël à chaque coin de rue. La fumée qui se fabrique lorsque on ouvre la bouche pour parler.

Un regard sur sa montre : une heure pour finaliser les achats de Noël.

Avoir en main la liste des personnes à qui on doit offrir des cadeaux. Cocher au fur et à mesure qu’on a trouvé et emballé les cadeaux. Sourire.Etre satisfaite. Etre libérée de cette rude tâche.

Quitter la foule, le monde, les étalages. Se sentir comme une héroïne.

Soudain se souvenir qu’on a oublié le cadeau de la cousine. Celle qui offre de si beaux présents chaque année. Elle ne nous le pardonnera pas. Aucun membre de la famille ne pourra nous pardonner d’avoir oublié la cousine. Le Seigneur lui-même nous tirera la tronche.

Y retourner. Entrer à nouveau par la porte battante du grand magasin, l’antichambre de la consommation. Sentir sa carte bleue avoir chaud. Suer. Se dire qu’on a peu de temps car notre patron a collé une réunion à 14H.

13H52. 8 minutes pour trouver, faire la queue, emballer, payer.

Hésiter 2 minutes. Aimera t-elle cette machine à faire des oeufs durs la cousine ? C’est idiot comme cadeau. Oui mais c’est drôle. Et pas cher.

Avoir chaud. Sentir ses mains lourdes et ses doigts rougir sous le poids des sacs qu’on sert fort.

Refaire la queue.

13H56.

La queue est longue.

13H59. C’est enfin à nous.

Payer la machine à faire des oeufs durs. La caissière rit. Elle trouve ça idiot elle aussi cette machine. Une casserole ferait bien l’affaire. Mais payer tout de même.

Soudain ce SMS de notre mère “la cousine ne vient pas cette année. N’achète rien pour elle.”

La magie de Noël.

Posted in Serial Mother | Leave a comment

L’interview de la serialmother : Agathe Lecaron, présentatrice de La Maison des Maternelles

capture-decran-2016-12-08-a-23-03-29Du lundi au vendredi, Agathe Lecaron entourée de sa bande, présente l’émission préférée des parents :La Maison des Maternelles. Dès 9h et en direct, dans la bonne humeur, elle file conseils et astuces pour accompagner les parents au mieux dans la merveilleuse et folle aventure de la parentalité.

Qui est cette maman de 2 petits garçons ? Quels sont ses secrets ? Agathe me dit tout. Ou presque !

SERIALCV

Nom Lecaron

Prénom Agathe

Age 42

Situation de famille ? Mariée

Métier ? Animatrice de la Maison des Maternelles 

Prénom et âge de vos enfants? Gaspard bientôt 3 ans, Félix 6 mois

Surnoms que vous leur donnez? Doudouille et Titoune 

Age de la 1ère nuit ? 1 mois et demi, 2 mois et demi (oui je sais ça énerve)

 

SERIALQUESTIONS

 Dernier câlin ? En ce moment même, avec Félix 

Dernier(s) caprice(s)? Gaspard il y a 1 heure. Objet de la crise : “ze veux Peppaaaa piiiiiiigggg”!

Dernière (s) punition(s)? J’essaie de ne pas punir, soit je détourne son attention, soit je fais la gueule ! Mais la punition décuple la crise, je trouve.

Une anecdote (presque) inavouable de votrevie de mère ? J’ai déjà dit “maman doit travailler”, alors que j’allais me faire masser en tout égoïsme (non assumé, donc).

w

Une super astuce de maman que vous avez inventé pour que parfois, ce soit plus facile ? Je pousse mon fils à m’imiter, à imiter son papa, et moi je l’imite, sous forme de jeu; ça permet de mieux comprendre comment il nous perçoit, et lui de prendre du recul sur ses caprices. De toute façon mon astuce c’est l’humour en règle générale.

Vous présentez La Maison des Maternelles depuis septembre. C’était le programme qu’il vous fallait en tant que maman ? Bien sûr, le privilège que j’ai c’est que je n’évoque que des sujets qui me concernent et me passionnent à 100%. Et puis je me sens légitime pour représenter les femmes en congé maternité.

L’émission est en direct, tôt le matin, comment vous vous organisez avec vos enfants ? Mon mari les garde jusqu’à 8 heures (mais ils dorment en règle général), heure à laquelle ma nounou magique arrive.

Depuis septembre avez vous appris des choses sur l’éducation, sur les enfants ? Des tonnes ! Je rentre à peu près un jour sur deux chez moi en me disant “mon Dieu, j’ai tout faux !”

aq

Qu’est ce quvous rend le plus fier de vos enfants ? Tout en général, et tout en particulier !

Que voulez-vous leur transmettre ? L’importance de prendre du recul sur les choses, d’avoir de l’autodérision, d’aller à l’essentiel, de prendre de la hauteur… et aussi ma recette de la tartiflette, qui doit rester dans la famille !

Votre journée idéale en famille ?Un spectacle avec Gaspard le matin pour voir ses yeux briller, un déjeuner tous les 4, aller dans les bois chercher des bâtons et de la mousse, et jouer au train électrique décoré avec des bâtons et de la mousse.

Dernier mot avant le dodo ? Ça suffit Gaspard, tu fais dodo maintenant !

 

 

 

 

Posted in Serial Mother | Leave a comment

L’interview de la serialmother : Johanna, directrice artistique graphiste

capture-decran-2016-12-04-a-22-42-37

Johanna est l’heureuse maman de deux formidables filles avec qui elle rit, elle s’amuse, elle découvre des expos, des villes et des petites et grandes joies du quotidien.

Quand ses filles sont à l’école, Johanna exerce le métier de directrice artistique graphiste et met sa créativité et sons sens aigu de l’esthétique au service des autres.

Elle nous dit tout, tout, tout de sa vie de maman.

SERIALCV

Nom Conte

Prénom Johanna

Age 38

Situation de famille ? Divorcée heureuse.

Métier ? Directrice artistique Graphiste

Prénom et âge de tes enfants? Anna 12 ans et Lily 8ans et demi

Surnoms que tu leur donnes? Anouchka et Loulou

Age de la 1ère nuit ? La grande 2mois!! Le rêve. Du coup j’ai cru que c’était pareil pour tous les bébés. Mais Lily n’a dormi non stop qu’à 2 ans.

SERIALQUESTIONS

Dernier câlin ? Ce matin au réveil. Quand c’est tout chaud c’est meilleur. Alors qu’Anna saute du lit en 4 secondes, Lily et moi c’est plus lent. Souvent je me glisse sous sa couette et on se réveille en douceur.

Dernier(s) caprice(s)? Jamais. Mes filles sont cool.

Dernière (s) punition(s)? Aucune idée. Sûrement une que je n’ai jamais appliquée mais au max c’est au calme dans la chambre ou l’ultime privation d’iphone ( genre 1h…)

Une anecdote (presque) inavouable de ta vie de mère ? Plein: taper dans leurs tirelires, manger le dessus du quatre quart, faire une soupe healthy bio pour diner et manger des Curly en cachette juste avant, piquer leurs chaussettes… Mais la mieux c’est celle là : mes filles voulaient un lapin mais moi, les crottes, la cage, le veto etc, c’est pas trop ça. J’ai donc emmené les filles chez Deyrolles (taxidermiste) et depuis nous avons un lapin… empaillé. Elles l’adorent et l’ont baptisé Francis Levy ( leur nom de famille aussi)!

Tu es graphiste. Dis nous en plus. PLUS. ( oui j’ai bcp d’humour t’as vu?)

Freelance depuis mon Diplôme à Penninghen que j’ai eu en même temps que ma fille Anna, je crée des identités de marques ( logos, chartes graphiques, visualmerchandising…) Je suis aussi photographe et artiste. Je tente une reconversion d’ailleurs. Je cours les expos, musées et foires d’Art où j’essaie de trainer mes filles le plus souvent. Elles adorent la photo et en font beaucoup comme moi. Anna a crée un insta dédié à ses photos (_anna_s_eyes) et Lily a suivi.  J’en suis super fière. Elles sont douées.
Leur papa est Art Advisor, mes parents et ma soeur sont antiquaires, elles baignent donc beaucoup dans le milieu artistique.

capture-decran-2016-12-04-a-22-42-37

Tes filles comprennent ton métier ? Oui très bien. Leur jeu préféré à table quand un repas de famille s’éternise, est de faire des battles de création de logo. Je leur donne une marque ou un thème dont elles doivent réinventer le logo sur une appli de dessin. Je fais le jury. Mais Anna veut être Chercheuse et Lily au look Punkie Bruster voudrait être Chanteuse/Artiste/Styliste.

Qu’est ce qui te rend le plus fier de tes filles ? Leur curiosité, leur ouverture d’esprit, leur originalité, leur gentillesse, et leur joie de vivre. Et je suis super objective. Ce sont de très belles personnes déjà.

Que veux-tu leur transmettre ? Que la vie est belle! Que tous les problèmes ont une solution. Qu’il faut s’émerveiller de chaque moment. Et que la plus grande des richesses est d’être avec les gens qu’on aime.

Dernier mot avant le dodo ? « Ca fait 10 fois que je vous dis «AU LIT!!» merde!»

( je dis des gros mots, elles n’en disent jamais. On ne dirait pas mais je suis sévère!!)

Et «bonne nuit mes amours» quand même !

 

 

 

 

 

Posted in Serial Mother | Leave a comment

Mes drogues

q

 

Je suis droguée.

Je suis droguée à eux.

Je ne peux plus vivre sans ma dose quotidienne sinon je  suis en manque.

J’ai besoin de les voir, de les toucher, de les sentir, de les caresser, de les serrer, de leur parler.

J’ai besoin de les voir sourire, de les voir rire, de les voir dormir, de les voir marcher, sauter.

J’ai besoin de passer mes mains dans leurs cheveux, de les câliner, de leur dire encore et encore comme je les aime, de les choyer, de les protéger, de les pousser.

J’ai besoin de les voir grandir, de les applaudir, de les consoler, d’échanger avec eux.

Je suis une junkie.

Je suis une addict.

Droguée à mes mômes.

Posted in Serial Mother | Leave a comment