Au musée avec les enfants (ou comment survivre à une virée culturelle)

h

Ce week-end j’ai emmené mes serialkids au musée. En une matinée, ce n’est pas une mais deux expositions qu’ils ont été voir. Je les emmène souvent au musée et ce depuis leur plus jeune âge. D’abord parce que moi-même, enfant, j’ai eu la chance que mes parents m’y emmènent et que j’en garde plein de choses mais aussi parce que je trouve ça assez chouette de pouvoir les sensibiliser à ma petite échelle à tout ça.

MAIS (si y a pas de MAIS c’est pas drôle et ça fait un peu mère cultivée avec enfants sages), ça donne parfois (souvent) lieu à des GRANDS serialmoments.

1/ Quand ton gosse devant une toile de Monet, s’approche si près et pose sa main pleine de chocolat dessus, que tu finis au poste avec un PV à payer sur 5678 générations.

2/ Quand, devant une toile de Picasso, l’enfant déclare ultra fort que “c’est moche, je peux le faire moi aussi. Il a pas du en vendre ce Picasso”.

3/ Quand devant la Joconde, l’enfant crie “elle est moche, elle ressemble à la dame là bas” en désignant une touriste.

4/ Quand devant la laitière de Vermeer, le môme dit “Oh maman c’est dingue la peintre il a copié l’image des mousses au chocolat. ça s’fait trop pas.”

5/ Quand devant L’Origine du monde de Courbet, le gosse dit “oh maman c’est quoi ce truc poilu dégoutant là ?”, que tu réponds que c’est un sexe de femme, que l’enfant prend un air dégouté et ajoute “mais ne me dis pas que c’est pas là que je suis sorti ? Je vais vomir.”

Mais sinon le musée c’est cool hein.

ps : pour ceux qui auraient la chance de pouvoir y aller, je vous conseille donc le musée Magritte et l’expo Chagall, le tout à Bruxelles.

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Le jour où on a ressuscité le Furby de serialprincesse

s

Sur la photo ci-dessus c’est Pink, le Furby de ma fille.

Pink est entré(e ?) dans nos vies en décembre, pour Noël. Enfin surtout dans la vie de serialprincesse parce que moi perso les jouets en poils qui parlent, j’ai arrêté. Un Furby, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un jouet poilu avec des oreilles et un bec en plastique qui a la particularité de parler, de dormir, de ronfler, de rire. Même que si tu le connectes à l’appli Ipad, il va demander des trucs comme des câlins, aller aux toilettes, jouer. En gros c’est un gentil Gremlin qui a l’avantage de plaire à ma fille, de surprendre serialbaby, de faire rire serialfiston, d’énerver le chien, de nous faire marrer.

Au fil des mois, Pink a trouvé sa place dans la famille. A table avec nous, au lit avec ma fille, en voiture avec sa ceinture. Un vrai petit être quoi.

Jusqu’au jour fatidique où tout a basculé. (musique de Faites entrez l’accusé en fond)

Serialbaby, 20 mois a attrapé Pink et après lui avoir fait un câlin, s’est dirigé d’un pas décidé vers la salle de bains où coulait le bain et a balancé Pink dans la baignoire. Un peu comme dans un film au ralenti, j’ai crié “No-o-o-o-o-o-o-o-o-o-n”, serialprincesse a bondi pou sauver Pink, serialfiston a fait un geste bizarre qui a consisté à taper dans ses mains 7 fois (cet enfant m’étonnera toujours), le chien a dit Woooooooouf, serialfather a sauté dans la baignoire pour repêcher le naufragé, le temps s’est suspendu. 

Puis plus rien.

Pendant 3 bonnes minutes, serialfather qui a beaucoup regardé Alerte à Malibu dans son adolescence (enfin surtout les seins de Pamela je crois) a tenté un bouche à bouche avec Pink. Mais rien, rien, rien ne fonctionna. Dans un dernier souffle Pink dit “oyé” ce qui est sans doute en langage Furby un message divin.

Ni une ni deux, j’ai enlevé les piles ce qui suscita une réaction outrée de ma fille qui avait l’air de découvrir que Pink était un jouet, j’ai regardé sur Google “Furby-eau-quoi faire” et j’ai lu avec détresse que si le Furby prenait l’eau, il fallait juste faire son deuil.

N’écoutant que mon coeur de maman, j’ai pris le séchoir, j’ai séché les poils roses de Pink sous les yeux attentifs de toute la famille qui retenait son souffle à la façon d’un soir de résultats d’élections présidentielles (ou de résultats de The Voice selon que tu aimes mieux la variété à la politique, ce qui à mon humble avis est un peu du pareil au même). Mais une fois sec, il ne passa rien. Pink était mort(e).

Tous les regards se pointèrent vers le criminel, alias serialbaby, qui évidemment ne captait pas grand chose des 5 minutes de folie qui venaient de s’écouler devant ses yeux.

Serialprincesse pleura.

Pleine d’espoir, je plaçai Pink sur le radiateur pour quelques heures.

La nuit se passa.

Et ô miracle, le lendemain matin en remettant les piles dans Pink, on entendit “Oyé”, ses yeux se remirent à cligner. Pink avait ressuscité !

On fit un feu de joie, une danse du bonheur. Pink avait survécu à l’impensable.

Comme quoi, comme dirait ma fille “Pink c’est le nouveau Jésus”.

Amen.

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Jeter ou ne pas jeter les dessins de tes enfants : that is the question.

b

Cet après-midi j’ai fait un petit coup de rangement (ça me prend les 15 mars en général.)

Chaussettes esseulées, bouchons de feutres perdus, barbies cul-de-jatte, legos sans bras et…dessins accumulés depuis des années de mes amours d’enfants.

A tout garder, on finit par tout vouloir jeter des années plus tard.

Il faut avoir le courage d’avouer (et je l’ai et je vous demande de m’envoyer des bisous pour ce courage fou) que les dessins de mes gosses ne sont pas tous dignes d’une toile de Picasso.

Du coup on ne peut pas, il ne FAUT pas les garder. 126790567890987654345678905678909876567*3 enfants = TROP.

Alors j’ai jeté. Pas tout hein, juste les moches (sur l’échelle de Richter de la mocheté des dessins de gosses).

Puis ma fille a ouvert la poubelle pour y mettre son pot de compote vide et elle a vu.

“Maman pourquoi y’a nos dessins dans la poubelle ?

– Haaaan mais je ne sais pas…je NE SAIS PAS. Demande à ton père.

-Maman papa est pas là ce week-end.

– Demande à ton frère.

– Il est pas là non plus et le petit ne sait pas ouvrir la poubelle.

-Demande au chien, il a l’air suspect avec ses yeux brillants;

-Tu dis des bêtises. C’est TOI. Tu aimes pas nos dessins ? Bah je n’en ferai plus.

– Siiiiii ma chérie mais en fait voilà je ne PEUX pas tout garder alors j’ai fait le tri…je n’ai gardé que les plus beaux…

– Montre.

(la mère obéit et sort les dessins gardés)

– Maman, y’en a que 4.

– Ah oui mais poussin ils sont superbes ces 4 là.

-Laisse tomber maman, j’ai compris.

-Mais ne le prends pas personnellement choupette, je t’aime. Bon allez je vais tout récupérer. Et tout garder pour la vie entière.”

Et voilà comment j’ai fait les poubelles, repêché les dessins.

Je suis faible.No comment.

 

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

J’ai passé 6 heures au parc, le récit d’une folle journée.

sm1

Par un mercredi ensoleillé du mois de mars, j’ai eu la folle idée d’emmener mes trois serialkids dans un parc en pleine verdure à Paris (oui ça existe).

A midi nous avons déposé nos poussettes, ballons, pique-nique dans ledit parc. A midi le mercredi y’a pas grand monde au parc. Alors nous avons déjeuné sur l’herbe, on se serait presque cru dans un tableau de Manet.

Serialbaby a fait du toboggan une fois.Puis deux. Puis trois. Puis 123 fois.

Serialfiston a joué au football seul (le football en solo, un nouveau concept révolutionnaire dont je vais parler à Zlatan dès que possible), serialprincesse a cueilli arraché les fleurs interdites à la cueillette.

Une autre maman est arrivée. Je crois qu’à ce moment là j’ai souri et que je me suis YES parce que je commençais sérieusement à m’ennuyer malgré un livre captivant et un rayon de soleil chaud sur ma joue droite.

Je lui ai souri- un grand sourire avec les dents toussa- elle a du me prendre pour une folle, ce genre de nana qui parle à tout le monde et qui donne à manger aux pigeons. Alors elle s’est assise sur un banc opposé au mien-la connasse-.

J’ai observé de loin mon serialbaby manger du sable, je lui ai lavé la bouche avec de l’eau, il a recommencé, j’ai lâché. On n’en meurt pas de bouffer du sable, si ? A ce moment là mon grand a crié “maammmmmaaaaan”, j’ai levé la tête, il était sur une sorte d’araignée géante en corde, debout dans le vide. Mon coeur de battre s’est arrêté net et j’ai hurlé “tu descends  tout de suite ! TOUT de suite ! Sinon je viens de te chercher”. Il a dit “viens”, j’ai dit “je vais te tuer”, il a dit “tu peux pas, tu peux pas, tu peux pas, chui là haut”, j’ai fait mine de m’en foutre. Il a fini par descendre.

Quant à ma fille, après avoir fabriqué un bouquet avec des fleurs interdites à la cueillette, elle a décidé de faire de la corde à sauter. Problème : nous n’avions pas de corde à sauter. Elle est donc la première fillette à avoir fait de la corde à sauter sans corde à sauter. Un concept encore plus innovant que le football en solo.

Pendant ce temps la maman-connasse nous regardait d’un air hautain avec ses enfants parfaits.

Puis, une amie, une vraie, est arrivée. Ca faisait 3 heures déjà que je l’attendais en me rongeant le reste d’ongles que j’avais mis de côté au bout de mes doigts. On a papoté, elle m’a apporté des gâteaux, on a décidé de bitcher sur Kim Kardashian, on a ri.

Entre temps ma fille s’est trouvée une copine, mon grand fils a constitué une équipe de foot avec un môme de 3 ans et un grand-père qui accompagnait sa petite fille, mon bébé a continué de bouffer du sable.

4h30 plus tard, du sable plein mes godasses, mes mains toutes sales, mon jean bien abimé, j’ai dit “on y vaaaaaaa les enfants”. Ils ont fait front, ont répondu “NOOOOOOOON c’est trop cool ici, ça fait pas longtemps qu’on est là”. Euh bah ça fait 4h30 quoi….

Comme je suis faible, j’ai dit OK.

Résultat : 1h30 de rab dans ma gueule.

A 18h je me suis levée comme une zombie, j’ai pris les affaires des uns et des autres et je suis partie en hurlant “qui m’aime me suive”.

Le seul enfant qui m’a suivie n’était pas le mien.

Les autres ont fini par venir, pas par amour mais pas faim et la petite a osé “bon on fait quoi maman maintenant ?”.

On fait RIEN, on rentre, on se couche.

Note pour plus tard : 3 heures au parc ce sera suffisant. Même 1 heure en fait.

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Faut-il aller aux défilés de la Fashion Week avec son bébé ?

f

Moi tu vois, je me pose des VRAIES questions. Et aujourd’hui, une question qui, si tu es Kim Kardashian va fort t’intéresser. Si tu n’es pas Kim, que tu n’es que toi, et que tu ne baignes pas dans le fabuleux monde des paillettes et des modeuses, bah sois mignonne et reste quand même !

Donc en ce moment à Paris c’est la Fashion Week (prononcer Fachaune-Ouike). Après New-York, Milan toussa, la mode défile en France.

En ce moment on aperçoit donc dans les rues de la capitale des personnes de sexe indéfini, habillées en talons, perruquées à mort, parlant fort, tutoyant Jean-Paul G. ou claquant la bise à choupette (la chatte de Karl.L), se demandant quelles seront les tendances de l’été prochain (2016 voyons) et dont LE but est d’être assis au premier rang des défilés. Bon, soyons clairs sur ce point, si tu n’es pas Kim K., Kanye K., Anna W., Beyoncé, Victoria B., ou encore la rédac chef du ELLE, bah debout tu resteras.

Admettons donc que tu sois une des personnes suscitées, vient LA VRAIE question : si tu as un marmot, faut-il, tel le dernier it-bag Balenciaga, le prendre avec toi/sur toi ?

Beyoncé a du lire France Gall dans le texte, elle a résiiiiiisté et n’a pas pris sa fille Ivy Blue avec elle pour « plus calme, plus cool ».

Victoria B. a décidé de faire venir sa fille MAIS c’était pour assister à son propre défilé donc ça peut s’expliquer.

Kim K. qui n’en fait qu’à sa tête et à ses fesses, a pris sa fillette de 20 mois, North West. La gamine a braillé (photo témouine ci dessus), a fait suer tout le gratin modeux et a pris pour 34 ans de psychothérapie. Plus tard donc, affalée sur le divan de son psy, North West dira « non seulement mes parents m’ont filée un prénom d’orientation de boussole mais en plus ils m’ont trainée dans des fucking défilés. C’est grave Docteur ? »

Si jamais quelqu’un me demande mon avis face à cette VRAIE question, je dirais que bah oui c’est pas trop le lieu pour trainer un sac bébé.

La semaine prochaine, nous nous demanderons s’il est raisonnable de créer un compte Instagram à son bébé. Des vraies questions quoi…

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Où il est question de troquer son môme contre un chien

10376279_720214224737810_7359448682729792149_n

Cela ma parait évident : un chien c’est mieux.

Pour mettre sur le dos en peau à peau (poils à peau), pour éviter les 123 questions/jour, pour faire moins de bruit, pour éviter les vergetures, pour ne pas vouloir prendre des cours d’anglais ou de tennis, pour ne pas se prendre la tête à savoir quoi lui cuisiner.

Les enfants c’est dé-passé.

L’avenir sera canin ou ne sera pas.

Wouf.

ps : aucun chien n’a été maltraité pour penser ce billet.

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Quand mes enfants me manquent

d

C’était jouissif de les voir partir dimanche dernier avec leurs grands sourires, leurs valises plus grandes qu’eux, leur bonheur de rejoindre les copains pour aller skier et faire les fous durant une semaine en colo.

C’était jouissif  de regarder serialfather et serialbaby et de se dire que nous serions rien que nous trois pendant une semaine, que nous allions profiter autrement les uns des autres et qu’il y a aurait du bon dans leur absence.

C’est jouissif de me faire des journées avec mon serialbaby sans être interrompue par le rythme des grands.

C’est jouissif ce sentiment de manque.

Mais là…j’avoue que j’ai bien envie de les retrouver dans deux jours ! J’avoue que  si le manque d’eux a un je ne sais quoi d’intéressant, j’ai SUPER envie de les toucher, de les sentir, de les embrasser, de discuter avec eux, de les voir, de faire un énorme câlin, de les entendre nous narrer leur folle semaine de colo et même de râler après eux !

Vivement dimanche que nous retrouvions serialfiston et serialprincesse !

PS : y’a serialdog qui fait la gueule là à côté de moi. Il dit, je cite “nanméao tu viens d’écrire que vous vous retrouviez à 3. J’existe quoi!!!”

 

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

La colo d’hiver.

d

Voilà mes deux grands serialkids sont partis ce matin en colonie de vacances la si la sol fa mi.

Pendant une semaine ils vont skier, faire les fous, danser, faire des boumettes, des chasses aux trésors, fabriquer des bonhommes de neige, nous écrire une lettre, nous raconter le tout au téléphone, chanter à tue tête, se faire des copains, chausser et déchausser leurs skis, embêter les animateurs, choper des rires, s’éclater, se créer des souvenirs merveilleux.

Pendant une semaine ils vous nous manquer, nous allons dire “que c’est calme …mais c’est pas si mal…!”, on va leur écrire, penser à eux, profiter à fond de serialbaby, les savoir heureux, les trouver grands, regretter leurs disputes, trouver que la vie sans eux est moins dingue, compter les jours.

Et dimanche prochain nous seront joie et bonheur lorsque la famille sera de nouveau au complet et encore plus joie de savoir que nos petits chameaux (coming-out : je les appelle mes chameaux) ont passé de merveilleux moments.

Vive la colo !

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

RIP Mr Nutella

d

Je ne suis pas du genre à dire ou écrire RIP. Même lorsque Michael Jackson est mort, j’ai ripé toute seule.

Mais là je ne POUVAIS pas rester silencieuse.

Je vous arrête tout de suite : je ne suis ni payée par Ferrero, ni agent secret à la solde du chocolat noisette. Je vous arrête tout de suite (bis), je sais que le bio c’est mieux et toussa mais enfin quoi bordel Papa Nutella alias Michele Ferrero, un italien de 89 ans, est mort hier laissant derrière lui un véritable empire de la gourmandise dont la figure de proue est donc la délicieuse pâte chocolatée au 25 ans d’expérience (qui font la différence).

On a tous un souvenir Nutella. Une tartine au gouter quand on avait 4 ans, une nuit de folie où on se tape le pot en entier, une gaufre au Nutella préparée pour nos enfants, une glace, un biscuit trempé dedans, une overdose au petit matin.

Aujourd’hui  il y a  du pour (c’est bon quoi), du contre (pas bio, huile de palme) et il y a moi qui suis une éternelle gamine devant ce pot qui revêt parfois des allures de drogue(douce).

Mr Ferrero c’était aussi les Mon Chéri (là je suis moins fan) et les fameuses soirées de l’Ambassadeur. C’était également, et je l’ai découvert hier, une success story folle, un petit homme parti de rien et qui, à force de travail, a monté un véritable empire employant près de 25.000… personnes. Et ça, quoi qu’on en dise, c’est chouette.

Sur ce, je m’en vais me faire un pot (bah quoi c’est un hommage comme un autre non ?).

 

 

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

L’interview de la serialmother : Elsa Grangier, chroniqueuse aux Maternelles, auteure et business woman !

sm1

Elsa Grangier est un chat : elle a 7 vies. Celle de femme, celle de maman de 3 enfants, celle de chroniqueuse aux Maternelles, celle de fondatrice du super site avisdemaman.com, celle d’auteure avec un chouette livre autour des recettes de bébé “Premiers Repas de Bébé” vraiment bien fait et rempli d’idées, celle de fille vachement drôle et, probablement, celle de nana qui ne dort jamais.

Avec plein d’humour et de joie de vivre, elle a accepté de répondre à mes serialquestions.

SERIALCV

Nom GRANGIER

Prénom Elsa

Age 25 ans (mais que dans la tête hein)

Situation de famille ? En expérimentation sociale avec un homme depuis… et 3 enfants depuis…

Métier ? Je ne sais même plus. Tour à tour éponge de salle de bain, Mac Book Pro ou micro HF… ça dépend des jours et des humeurs.

Prénom et âge de tes enfants Antoine – 9 ans et pas toutes ses dents. Philippine – 6 ans et toutes ses dents mais pas les bonnes. Sidonie – 4 ans idem que sa sœur car elle veut toujours lui ressembler.

Surnoms que tu donnes à tes enfants ? Titi, Fifi, Dodo. J’ai toujours été fan de riri – fifi et Loulou ;-)

Surnoms qu’ils te donnent ? M.A.M.A.N en épelant bien toutes les lettres…

Age de la 1ère nuit :  De la 1ère nuit du 1er enfant ? C’était le 14 septembre 2005- c’est comme le jour de l’obtention de son bac, ou sa 1ère galoche, c’est une date qu’on oublie pas.

SERIALQUESTIONS

Dernier câlin ? Avec qui ? De toute façon, la réponse est la même : ce matin.

Dernier(s) caprice(s)? Ce matin aussi – une histoire de bonnet blanc et blanc bonnet.

Dernière (s) punition(s)? Ca devait être début de semaine pour une dispute fraternelle… du coup, tout le monde consigné dans sa chambre. Même moi.

Jusqu’ici quelle est la période la plus difficile dans ‘l’élevage” d’enfants ?! Ah parce qu’il y en a une qui est censée être plus facile ? Qu’on m’amène l’auteur de cette phrase svp ?

Sur quoi n’as tu jamais cédé ? La politesse et le respect. Ca fait très Miss France et pourtant c’est vrai.

Quel est le meilleur conseil que tu leur donnes ? Sois libre, fais toi plaisir tout en respectant les autres.

Tu es, chroniqueuse aux Maternelles, Chef d’entreprise, tu écris des livres maintenant ! WOW… Raconte nous ! Oui, c’est vrai que ce 1er Mum Book 1er repas de Bébé est uneformidable aventure collégiale et une première pour moi. J’ai découvert que j’adorais écrire, que ce moyen était un formidable exutoire pour moi et me permettait de me poser, un peu, et de réfléchir dans ce monde où tout va vite…Et c’est pas fini… j’écris un film aussi – mais c’est vraiment à mes heures perdues ;-) Que te dire ? J’ai la chance d’avoir plusieurs vies en une et de me faire plaisir en mettant mes compétences à profit. Ca n’a pas toujours été comme ça, j’ai eu mon lot de loi de murphy et puis j’ai saisi ma chance pour que le plaisir soit toujours un moteur de vie pour moi, quoique je fasse. Et , j’ai terriblement besoin de projets qui peuvent paraître impossible sur le papier.

sm2

Tes enfants comprennent ton métier ? Ils comprennent que je fais plusieurs choses oui. Ils ont bien saisi. Ils adorent venir sur le plateau des Maternelles, ont leurs petites habitudes. Quant à Avisdemamans.com, ils me disent que j’aide les autres parents à acheter des choses pour leurs enfants.

Difficile de concilier vie pro et vie perso ? Pas vraiment. Parce que je ne concilie pas… j’ai UNE vie. C’est ça le problème…Etre entrepreneur c’est choisir et accepter que ta vie pro intègre ta vie perso et vice et versa d’ailleurs.

Qu’est ce qui te rend le plus fier d’eux ? Tout. Leur humour, leur finesse (quoique pas toujours), leur empathie…et leur capacité à vivre avec une maman un peu barrée. Bon en même temps, mon grand marche 10 pas devant moi quand je l’emmène à l’école…

Que veux-tu transmettre à tes enfants ? Qu’il faut croire en soi. Qu’il ne faut pas attendre d’avoir des regrets. Qu’il faut se réaliser, faire des choses qu’on aime et se donner les moyens d’en faire un métier.

Dernière envie de tout envoyer valser, de laisser tes enfants à leur papie/mamie et de partir sur une ile déserte avec George Clooney  ? Ce matin, après l’histoire du bonnet… et j’avais déjà la même envie la veille.

Dernier petit plat que concocté ? Cette semaine, ma moitié malade, je lui ai préparé une petite fondue de poireaux caramelisée à la sauce soja (ça bave déjà ? )… En vrai, ce n’est raffiné (ou presque) que le week-end… la semaine, c’est plutôt du rapide et facile.

Une journée idéale chez vous ça se passe comment ? Je crois que tu aurais 5 versions différentes… pour ma part, c’est 1/3 pour moi, 1/3 avec les enfants et 1/3 avec ma moitié.

Dernière sortie en famille ? Waouh… c’est plutôt rare qu’on soit tous tous ensemble – sauf quand on se promène le dimanche dans le bois…ou en vacances. En revanche, nous avons un rituel à 5, c’est THE VOICE en apéro dinatoire tous ensemble… et on commente, on vote, on débat même. J’adore ça.

Dernier mot avant le dodo ? Antoine, éteins ta lumière !

Posted in Serial Interviews | Leave a comment