Les disputes entre frères et soeurs, une activité comme une autre.

s

Je me suis surprise hier en fin de journée à laisser mes deux grands se disputer très fort. Je n’ai pas dit “arrêtez tout de suite ou je vous punis”, je n’ai pas dit “le plus intelligent est celui qui arrêtera le premier”, je n’ai pas dit “bordel de m…, vous allez la fermer!”, je n’ai pas dit “ok très bien, tout le monde dans sa chambre”, je n’ai pas dit “vous êtes vraiment idiots mais vous avez quel âge ? 2,3 ans ?”, je n’ai pas dit “est-ce que vous savez au moins la raison de votre dispute ?”.

Non, je n’ai rien dit j’ai continué de faire autre chose, comme si je ne voyais pas, comme si je n’entendais pas mon fils traiter sa soeur de “débile” et ma fille lui répondre “toi-même et j’ai deux frères et bah le petit il est gentil au moins, pas comme toi”.

Je n’ai rien dit parce qu’en fait je crois que ça fait partie du jeu des fratrie de se chamailler, ça les construit, ça les occupe, ça affirme leur caractère.

Et…ça me fait même rire et sourire (ouhhhhhh la mauvaise maman).

Du coup c’est décidé, l’an prochain, ils arrêtent la danse, le judo, le foot pour se mettre à fond dans leur activité préférée : la dispute.

Et chez vous, ça se passe comment ?

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

10 lieux où lire un livre avec des gosses dans les parages.

sm

En ce moment j’ai la chance de lire pas mal. Je ne parle pas de livres sur “comment élever vos enfants avant 2 ans sinon leur vie est foutue” ou encore de livres pour mes enfants genre “Max et Lili ont encore une mère alcoolique, un père jaloux, un petit frère insolent et une voisine qui pue”.

Non je veux parler de vrais livres.

Certaines copines me demandent “mais comment tu fais pour lire avec les gosses ?”

Bah c’est simple, j’ai vendu mes enfants sur Ebay et avec les sous j’ai acheté des bouquins et du coup j’ai à la fois du temps et de la matière.

Plus sérieusement, je me force, je me dégage du temps de lecture. Je lis :

1/ Aux toilettes lorsque je mets le verrou et que PERSONNE ne peut m’y déranger (souvent les gosses risquent de s’endormir devant la porte des W.C mais c’est le jeu ma chère Simone)

2/ Dans mon bain que je prends un soir sur deux en alternance avec une douche. Une fois les enfants couchés, à moi les bulles, les livres, le silence.

3/ Dans mon lit. Normal.

4/Lorsque mon mari met un mauvais film et que je fais semblant de suivre alors qu’en fait je bouquine.

5/ Devant mes gosses. Certains livres pour les grands peuvent même être lus aux enfants. Ou comment lier l’utile à l’agréable.

6/Sur ma plage privée. Bah quoi ? (je déconne hein les gens)

7/ Dans les embouteillages quand je dépose mes enfants au judo/danse/foot/tennis/peinture. Bah quoi ? C’est interdit de téléphoner mais pas de lire à ce que je sache !

8/ La nuit entre 2 réveils de serialbaby. Comme je n’arrive pas me rendormir, je lis. Ca a ses avantages d’avoir un enfant insomniaque.

9/ Avec mes enfants. Celui de 9 et celle de 7 commencent à sérieusement aimer lire. Cela me donne l’occasion de lire les mêmes livres qu’eux, de replonger dans Agatha Christie, Roald Dahl et c’est chouette !

10/ A la bibliothèque pardi ! Quand il pleut on va à la bibliothèque avec les serialkids. Tout le monde est joie.

 

 

 

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Maman, chronomètre moi !

z

Je sais pas vous mais moi mes gosses veulent que je les chronomètre sans cesse.

“Maman je vais de la boulangerie  à la voiture rouge, tu comptes ?”

“Maman, on court de la maison au bout de la rue, tu comptes et tu dis qui est arrivé le premier?”

“Maman, tu comptes les secondes mais vite OK?”

“Maman tu comptes fort comme ça j’entends mon score?”

“Maman je mets ma tête sous l’eau, tu comptes ?”

Au début je joue le jeu, je compte, je m’investis, je me bouche le nez avec eux, je cours avec eux, je compte, je chronomètre avec ma montre,  mon téléphone, ma tête.

Puis je feinte, je fais mine de compter et quand il revient en me demandant “alors, alors, alors ?”, je dis au hasard “12 secondes”. 12 secondes c’est bien, c’est ni trop, ni trop peu. 12 secondes ça parait possible.

Parfois l’enfant nous y prend “maman, tu as rien compté du tout, je t’ai vue, tu parlais au téléphone.”

“Oui chéri mais moi je peux faire deux trucs en même temps, je suis super maman, non ?”

L’enfant hésite, se gratte la tête et répond “mouais, euh bon je te crois pas trop”.

Et l’enfant a raison,  : J’EN AI MARRE DE CHRONOMETRER LA VIE DE MES GOSSES.

Voilà c’est dit.

 

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Comment être fraiche comme Kate Middleton en 6 étapes

z

Alléluia Kate a accouché. On a eu peur qu’elle reste enceinte 10 mois mais bon elle est bien humaine et elle a accouché 9 mois après que William ait semé sa graine.

Ce qui retient mon attention c’est la fraicheur de sa tronche sur le cliché officiel à la sortie de la maternité. Moi après chacun des mes 3 accouchements je ressemblais à un gollum croisé avec Shrek.

Mais j’ai enquêté et je sais maintenant comment faire pour être fraiche comme elle, 2 heures après avoir accouché.

1/ Ne pas avoir accouché : cette méthode est simple. D’après moi Kate n’a jamais été enceinte donc elle n’a jamais accouché et ce bébé est un faux. D’où la fraicheur. Théorie du complot toussa.

2/ Les vitamines/drogues : elle a pris sa dose. Elle a donc bonne mine.

3/ La robe jaune. L’attention se porte sur la robe et l’esprit est détourné de son visage.

4/ Un mari moyennement beau. Du coup à côté, elle est super belle.

5/ Le mensonge : elle a pas du tout accouché samedi, on nous ment. Elle a accouché 4 jours avant. Elle a donc eu le temps de se remettre (un peu) sur pieds.

6/ Le masque. Ce n’est pas vraiment son visage, elle a pris une photo d’elle, l’a imprimée, a fait deux trous, a mis un élastique et l’a posé sur son visage. Du coup elle sourit tout le temps.Ha.

 

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

L’interview de la serialmother : Serena du blog Wondermum !

sm1

Serena a deux vies (enfin 3, enfin 4, enfin 123). Elle relooke des femmes le jour et elle tient le formidable blog Wondermum en a ras la cape la nuit. L’an dernier, elle avait écrit un livre hilarant sur la maternité et elle revient avec le tome 2 qui traite de l’amitié. Parce que les amies c’est drôlement important, ça peut rendre service (parfois), nous sauver la mise (souvent), nous faire marrer (beaucoup), nous consoler (oh bah si des fois). Dans ce nouvel ouvrage de Serena on rit beaucoup, on se dit “oh mais c’est trooooooop ça”, on approuve, on appelle sa meilleure mie pour lui lire un passage. Bref le livre déjanté de l’amitié est là ! Elle a répondu avec humour à mes questions.

CV

Nom:  Giuliano (et non pas Juliano ou Guiliano ou Giulliano! Merde! Pardon hein, mais j’en ai marre qu’on massacre mon nom de jeune fille!) Laktaf.

Prénom:  Serena (sans accent) (ouais je suis relou, je sais!)

Age: J’ai arrêté de compter à 30, c’était il y a 2 ans.

Situation de famille ? Mariée avec mon amoureux de toujours!

Métier ? Conseil en image – relooking et depuis peu auteure (j’ai toujours un petit sourire niais en l’écrivant).

Prénom et âge de tes enfants ? Driss aura 10 ans cette année. Bon sang DIX ANS! Aarès a eu 5 ans il y a peu.

Surnoms que tu donnes à tes enfants ? Mes dodus au caramel, mes petits rats, mes princes, mes bébés, mes culs d’amour de ma vie (oui.. Je sais… D’ailleurs ils le détestent celui ci, en plus je le prononce avec une voix bien aiguë)

Surnoms qu’ils te donnent ? Maman d’amour que j’aime dans mon cœur et dans ma vie. En toute simplicité. (j’ai obtenu ce résultat grâce à un lavage de cerveau assidu depuis le berceau.)

Age de la 1ere nuit? Ça n’a pas du tout été un problème avec mon aîné.. Du coup je me suis dit “ah ah trop facile d’avoir des enfants”. Mon cadet, lui, a fait sa première nuit complète à 2 ans et demi. BIM. Je m’en suis toujours pas remise, mes ovaires se sont fait la malle, du coup.

sm2

 

SERIALQUESTIONS

 Dernier câlin ? Ce matin en les déposant à l’école. Moi qui déteste les câlins en général, je me suis découvert une véritable passion à la naissance de mes fils. C’est devenu un besoin vital. Parfois ils en ont un peu marre d’ailleurs, ils ne comprennent pas cette histoire de vie ou de mort, il paraît que j’en fais des caisses!

Dernier(s) caprice(s)? Hier soir pour sortir du bain. Paradoxe de l’enfance ils ne veulent pas y entrer, puis ils ne veulent plus en sortir.

Dernière (s) punition(s)? Je punis rarement. Je dois avouer que j’ai des enfants assez sages (en plus d’être magnifiques bien entendu) avec qui je privilégie le dialogue. Je vis la punition comme un échec. Mais bien sur ça m’arrive de les punir. Je ne sais plus trop du coup quand c’était la dernière fois, mais ça devait être quand l’un a essayé de tuer l’autre au cours d’une bagarre. (Ça, c’est fréquent)

Jusqu’ici quelle est la période la plus difficile dans ‘l’élevage” d’enfants ?! J’avoue que je suis contente qu’on soit sortis de la petite enfance. Qu’ils soient plus indépendants, qu’ils dorment la nuit, qu’on puisse discuter, faire plein d’activités intéressantes et qu’ils s’occupent tout seuls. C’est quand même plus passionnant que changer des couches et dire areuuuuh toute la journée.. J’adore les tout petits bébés hein… Mais chez les autres.

Sur quoi n’as tu jamais cédé ? La politesse, le respect. Et aussi, déformation professionnelle oblige, sur les fringues CARS ou assimilés.. (je les tolère en pyjama, je trouve que c’est déjà bien!)

Quel est le meilleur conseil que tu leur donnes? De croire en eux. Et de bien se brosser les dents.

 Tu es blogueuse, auteure, relookeuse…CA en fait des trucs ! Quel est ton secret ?! Nous sommes 12. Dans ma tête. Chacune son rôle. On se relaie. Du coup ça va!

Dans ton 2ème livre, tu parles de l’amitié entre nous les femmes. C’est plein d’humour, d blagues, de dessins et d’amour aussi. Comment est née l’idée ? Le thème m’a été suggéré par mon éditrice. Les amies jouent un rôle très important dans ma vie, j’ai dit oui de suite. J’ai tellement d’anecdotes en stock que je pourrais écrire toute une encyclopédie sur le sujet!

Difficile de concilier vie pro et vie perso ? Ça dépend des jours. Je crois que je suis une privilégiée. Je peux m’occuper de mes enfants, aller les chercher à l’école, décider de ne pas travailler si il fait beau et qu’on a envie d’aller se balader. Bon après faut rattraper pendant qu’ils dorment mais c’est pas grave. Moi je dormirais dans une autre vie.

Qu’est ce qui te rend le plus fier de tes enfants? Leur gentillesse. Ils ont un grand cœur tous les deux et ça ça me rend très fière (puis ça m’émeut aussi)

Que veux-tu transmettre à tes enfants ? Je suis persuadée qu’on peut construire un monde meilleur en éduquant correctement nos enfants. Ils sont l’avenir et j’aimerais que l’avenir soit tolèrent, ouvert d’esprit, curieux de l’autre. Ça manque un peu beaucoup actuellement.

Dernière envie de tout envoyer valser, de laisser tes enfants à leur papa/mamie et de partir sur une ile déserte avec George Clooney? Je suis une mère qui a régulièrement besoin de retrouver sa vie de femme/épouse/amie SANS enfant. Du coup les enfants ont l’habitude de voir maman sortir avec ses copines, partir en weekend end pour le boulot ou avec leur père, ou juste sortir prendre l’air quand j’en ai un peu ras la cape 😉 ils le vivent bien je crois! J’ai eu beaucoup de mal au début à les confier, mais ça.. c’était avant! Depuis j’ai rayé le mot culpabilité de mon dictionnaire personnel.

 Dernier petit plat que concocté ? Chez moi c’est mon mari le chef cuisinier, moi je suis plutôt plat au micro ondes, mais dimanche après midi il pleuvait je leur ai fait des crêpes, et personne n’a été intoxiqué!

Une journée idéale chez vous ça se passe comment ? Levés assez tôt pour profiter de la matinée, j’ai 3 marmottes à la maison, avant 10h c’est difficile de croiser quelqu’un. J’adore faire du vélo en famille de bon matin, on trouverait un coin sympa pour un pic nic le midi, puis on enchanterait avec une bonne sieste devant un film et on terminerait par une soirée en amoureux au resto… et les enfants chez mamie. Ca c’est vraiment parfait!

Dernière sortie en famille ? Une grande balade en vélo justement. On profite du printemps qui arrive doucement mais sûrement dans l’est!

Dernier mot avant le dodo ?  Bonne nuit mes dodus, vite un câlin sandwich. Je vous aime.

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Du sable dans les chaussures

q

Le problème avec le beau temps et les vacances c’est que lorsqu’on a de la chance on part.(oui j’ai de la chance)

Personnellement je suis en Normandie et tu sais quoi ? IL FAIT BEAU.

Alors tu sais quoi ? On est partis glander, jouer au foot, faire des châteaux, se rouler, légumer  à la plage. L’avantage c’est que chacun de mes 3 enfants y trouve son compte.

Serialfiston joue donc au foot (il pense qu’il peut aider le PSG à remonter la pente, je n’y connais rien mais je me dis que ça peut pas être pire- c’était mon instant foot-), serialprincesse se fait 12 meilleures amies à la minute en construisant des palais royaux et serialbaby mange du sable (bon bah quoi, ça n’a jamais tué personne et puis si le sable est bio, c’est même bon pour la circulation sanguine;)), moi je bronze en mangeant des glaces, le chien court partout. Quant à serialfather bah il est pas là (y’en a qui bossent qu’il dit)

A la fin de la journée, tu es content MAIS il y a ce fameux sable qui colle aux pieds, qu’il faut enlever pour remettre les chaussures, qui revient se plaquer entre les orteils, qui chatouille, qui en fiche partout, qui gratouille, qui est pénible à enlever, qui PREND LA TETE en fait.

J’ai fini par  dire à tous mes enfants (et même au chien) “OK c’est bon on monte pieds nus dans la voiture, je passerai l’aspirateur à la fin des vacances. Faites attention où vous mettez vos pieds.”

On rentre chez nous, on mets du sable PARTOUT.

Et voilà comment j’ai passé 45 minutes accroupie entre19h et 19h30 avec ma meilleure amie la balayette à réunir les milliers de grains de sable.

Vive les vacances, vive la plage, vive la Normandie, vive la vie !

 

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

L’interview de la serialmother : Adèle Bréau, journaliste et écrivain

ecrivain

 

La directrice du site Terra Femina  est aussi l’écrivain dont on va beaucoup parler ces prochains mois. Avec son livre La Cour des Grandes (ed Lattès), elle raconte avec humour et justesse la vue de 4 amies d’enfance qui ont la trentaine, des maris (ou pas), des enfants (ou pas), des envies de liberté (ou pas), des difficultés à concilier vie perso et vie pro (ou pas).Bref, des femmes comme nous ! Cet ouvrage est terriblement génial et sera vite suivi d’un tome 2…Rencontre.

SERIALCV

Nom Bréau

Prénom Adèle

Age 37 ans

Situation de famille ? « En concubinage » (ce que ce mot est laid)

Métier ? Journaliste, auteure et directrice de Terrafemina

Prénom et âge de tes enfants ? Tao (5 ans) et Kim (18 mois)

Surnoms que tu donnes à tes enfants ? Taochon, Kimychat, Kimono, les schtroumpfs, les chinois

Surnoms qu’ils te donnent ? Kim m’appelle « papa »… Sinon toute la maison m’appelle « Tapavu » (« Tapavu mes clés ? Tapavu mon Transformer ? »)

Age de la 1ere nuit : hyper rapide pour Tao (même si ça m’a paru très long), quant à Kim, il continue de tenter un room service à 5 heures du matin. Pour le moment, les barreaux font leur boulot mais on a peur de la suite :-S

sm1

SERIALQUESTIONS

Dernier câlin ? Ce matin. On fait « câlin Tati » devant le magasin éponyme.

Dernier(s) caprice(s)? Ce matin. Une sombre histoire de short qu’il fallait ABSOLUMENT porter malgré les mises en garde de Laurent Cabrol.

Dernière (s) punition(s)? Ce matin (c’est fou ce qu’il se passe le matin, je m’en rends compte). Le short a giclé dans le panier à linge après avoir été recouvert de chocolat.

Jusqu’ici quelle est la période la plus difficile dans ‘l’élevage” d’enfants ?! Ils sont encore petits et je me doute que l’adolescence sera bien plus compliquée. Honnêtement, jusque là, à part la phase de grimpage sur meubles, ils sont plutôt cool.

Sur quoi n’as tu jamais cédé ? Bonjour, au revoir, merci ! OBLIGATOIRE.

Quel est le meilleur conseil que tu leur donnes ? De profiter (et c’est valable pour moi aussi). Ca passe tellement vite, ces merveilleux moments d’enfance qu’on partage…

Tu es journaliste, redac chef du site Terra Femina et tu viens de sortir ton premier roman, La cour des grandes. Raconte nous comment est né ce livre ? Je travaille sur Terrafemina depuis 7 ans. Pendant toutes ces années, nous avons recueilli une multitude de témoignages de femmes, de mamans, qui ont rebondi sur des sujets traitant de la maternité, du couple, de la difficulté à concilier vie personnelle et professionnelle, et puis de la vie tout court. A côté de cela, je suis devenue mère à mon tour, puis j’ai ouvert mon blog en 2013, sur lequel le dialogue a continué. De toute cette matière, j’avais envie de faire un livre pour rendre compte de la « vraie vie » des mères d’aujourd’hui, au-delà des belles images de papier glacé, et des injonctions de perfection des mamans stars qui nous énervent. Mon deuxième congé maternité a été l’occasion qui a fait le larron. Je me suis dit « si tu ne le fais pas maintenant, tu ne le feras jamais. » Et pendant les siestes de mon bébé sont nées Mathilde, Eva, Lucie et Alice.

Dans ton roman il y a 4 amies. Mathilde, cadre dans une grosse entreprise, mère de deux enfants qui jongle entre ses emplois du temps et son mari démissionnaire. Alice, chef dans un restaurant, une fille, séparée. Lucie, belle femme maman de 3 enfants qui a la ligne et plein de sous et qui tient une boutique de déco pour kids et Eva qui rêve de devenir mère. Qui es tu, toi ? Je suis un peu toutes. J’avais souvent essayé d’écrire auparavant, sans y parvenir, parce que justement l’unicité d’une héroïne exacerbait trop le côté identification. Lorsque j’ai décidé de multiplier les personnages principaux, ça a été le déblocage ! Enfin, j’ai pu disséminer chez ces quatre héroïnes un peu de toutes les femmes qu’on connaît, et forcément un peu de moi aussi.

Bientôt sort le Tome 2, côté mecs. Comment on fait lorsqu’on est

maman de 2 jeunes enfants, qu’on a un job à temps complet pour

écrire non pas 1 mais 2 livres en si peu de temps ? Pour le premier, j’étais en congés. Donc, ça s’est fait plutôt « simplement ». Pour le second en revanche, ça a été chaud patate, d’autant que je me suis fait voler mon ordi alors que j’avais écrit mes 50 premières pages et qu’il a fallu tout reprendre du début (l’enfer !). Pendant plusieurs mois, j’ai mis mon réveil à 5 heures et écrit bercée par les triples ronflements des habitants de la maison et, souvent, surveillée du coin de l’œil par mon Kimy petit- déjeunant dans son parc, ravi de voir quelqu’un se lever aussi tôt que lui.

Difficile de concilier vie pro et vie perso ? Evidemment ! On est dans la culpabilité permanente. D’un côté, on se dit qu’on part trop tôt du bureau, qu’on a encore mille choses à faire. De l’autre, on se flagelle en se disant qu’on ne voit pas assez ses enfants. Et puis on finit par se demander « c’est quoi, assez ? ». J’essaye de me dire qu’on fait toutes comme on peut, et qu’il n’y a pas de règle.

Qu’est ce qui te rend le plus fier de tes enfants ? Ils vont vers les autres, sont dans l’empathie permanente, alors  que je suis plus réservée. Je suis très fière de cette propension au partage (et au bonheur, j’espère !).

Que veux-tu transmettre à tes enfants ? Le goût de la lecture. Je ne suis vraiment pas à fond sur l’apprentissage de sports, de langues étrangères, et des mille autres activités que beaucoup trouvent hyper important d’inculquer aux plus petits, parfois de façon excessive. En revanche, je passe beaucoup de temps à leur raconter des histoires, et j’apprends à lire à mon fils qui est en grande section comme l’avait fait ma mère pour moi. Aimer lire, c’est une telle chance dans la vie, je trouve (et puis les hommes lisent si peu, il faut que ça change  !)

Dernière envie de tout envoyer valser, de laisser tes enfants àleur papa/mamie et de partir sur une ile déserte avec George Clooney (ou avec un autre mâle ;)) ? Dimanche dernier. Peu l’avouent, mais c’est le week-end, quand toute la famille est enfin réunie, qu’ont lieu les plus grands bonheurs comme les plus gros ras-le-bonbon !

Dernier petit plat concocté ? Des grosses bolognaises pour le PSG Barcelone. Tout était réuni pour une belle soirée mais bon… voilà voilà.

Une journée idéale chez vous ça se passe comment ? Une belle matinée au marché, un déjeuner au restau chinois dans le 13e (nous y allons presque toutes les semaines. Là bas, les enfants peuvent hurler c’est tellement bruyant, tout le monde s’enfiche !), une sieste pour tout le monde, une petite balade au parc, quelques tours de manège et un bon dîner du dimanche soir. Le tout, sans smartphone ni iPad (ouais, on a dit idéale…).

Dernière sortie en famille ? A l’Arc de Triomphe. Super bon plan. Pas cher, pas trop long, peu de queue, un ascenseur pour les poussettes ou un escalier pour les fessiers (très faisable), une sublime vue sur Paris avec de gentils touristes et un truc « culturel » à raconter aux mamans parfaites de l’école.

Dernier mot avant le dodo ? Bonne nuit, les loulous. Dormez bien. Oui, tu peux bouquiner mais juste un tout petit peu. Allez, c’est l’heure des parents, maintenant. (Ok, je repasse quoi qu’il arrive vérifier qu’ils respirent avant de me coucher mais tout le monde fait ça, non ?)

 

Posted in Serial Mother | Leave a comment

Les gens qui parlent de la météo (m’énèrvent)

d

Bon voilà il fait beau.

Depuis donc que le soleil est sorti, les conversations ne semblent tourner qu’autour de ça. Comme lorsque l’hiver arrive “brutalement” en janvier.

Une fois qu’on l’a dit une fois, deux fois, trois fois, qu’on a changé sa garde robe, pris 3 minutes de soleil à la pause dej, changé les fringues des gosses, une fois qu’on a fait tout ça, est-ce que on peut pas parler d’autre chose ?

Sérieusement.

Hier je me réveille, mes gosses me demandent “est ce qu’il va faire beau aujourd’hui?”, je répond qu’il va faire plus de 30° ce qui engage une conversation climatique, que n’aurait pas reniée Catherine Laborde, avec mon fils à 7h du matin.

Je crois ensuite le mâle, mon mari, qui se demande s’il va mettre un manteau au dessus de son costume « je sais pas, c’est dur », comme s’il devait décider de l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne.

Sur le chemin de l’école je crois ma gardienne qui me dit “il fait beau”. Ah, j’avais pas vu.

Devant l’école une maman m’annonce qu’il fait beau et qu’il va faire très chaud. Ah j’avais pas vu bis.

Je retourne travailler chez moi, j’allume mon ordinateur, Facebook et Twitter et je lis dans presque tous les statuts de mes friends “Yeah l’été est arrivé”, “Trop cool ce soleil”, “Je sors mes tongs”, “Trop chaud”. Pire, je vois des photos de pieds nus, d’arbres en fleurs, de lunettes de soleil, de soleil.

Je regarde Ulk mon chien, il me dit “sans déconner tu aurais pu m’amener chez le toiletteur, il fait chaud et j’ai des poils”.

J’appelle ma mère, elle me fait un point météo. Je n’arrive pas à en placer une “et donc au Nord, vers Lille y’a un peu de vent”. Mais maman on habite à Paris, je lui réponds. “Bah tu devrais t’intéresser aux autres”. Mais je ne connais personne à Lille maman. “Oui bah tu devrais”. Conversation surréaliste.

J’allume la radio, je tombe sur Europe 1, Morandini qui dit qu’il fait chaud avec un médecin qui dit qu’il faut boire beaucoup. Les gars faut pas déconner, c’est pas le désert non plus.

Je retourne chercher mes enfants  l’école, ils sont rouges, ils ont chaud, ils râlent, ils veulent aller à la piscine parce que d’après la maitre “ça va pas durer”.

Je recroise ma gardienne “il fait chaud” me dit-elle à nouveau. Ah.

On va au parc avec les enfants, une copine me fait un point météo comme ma mère “et donc tu comprends en Normandie c’est moins la chaleur”. Cool.

Mon chien m’appelle sur mon portable “je me suis auto-tondu, j’avais chaud”. Oui, il a un portable.

Je rentre chez moi, il est 18h, ma gardienne me dis pour la 3ème fois qu’il fait chaud. Ah.

Je couche tout le monde non sans leur avoir donné à diner hein (je suis une bonne mère;)). Mon mari rentre, il a chaud, il a acheté des ventilateurs mais bon il a écouté la météo et demain ça va se calmer. Ah.

Ma mère m’envoie un SMS à minuit “Je n’en reviens pas que tu connaisses personne à Lille, c’est dingue ça. Bon a demain sous le soleil ?”

Seigneur météo, sauvez-moi!

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Pourquoi donc le week-end les enfants se réveillent plus tôt ?

q

Selon une étude récente menée sur 3 enfants âgés de 20 mois à 9 ans, nous sommes en mesure de livrer un constat : les gosses se réveillent plus tôt le week-end et pendant les vacances que les jours d’école.

Après des années de recherche orchestrées par des gens en blouses blanches et en dents blanches et par une maman au BDR (Bout Du Rouleau), nous ne pouvons que constater, noter, pleurer.

5 raisons à ces réveils matinaux :

1/ Pour faire chier leurs parents.

2/ Pour faire chier leurs parents.

3/ Pour faire chier leurs parents.

4/ Pour faire chier leurs parents.

5/ Pour faire chier leurs parents.

Très bientôt notre comité de recherche se penchera sur une autre question “pourquoi ils mangent des légumes chez les autres et pas chez moi ?”.

 

 

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment

Au musée avec les enfants (ou comment survivre à une virée culturelle)

h

Ce week-end j’ai emmené mes serialkids au musée. En une matinée, ce n’est pas une mais deux expositions qu’ils ont été voir. Je les emmène souvent au musée et ce depuis leur plus jeune âge. D’abord parce que moi-même, enfant, j’ai eu la chance que mes parents m’y emmènent et que j’en garde plein de choses mais aussi parce que je trouve ça assez chouette de pouvoir les sensibiliser à ma petite échelle à tout ça.

MAIS (si y a pas de MAIS c’est pas drôle et ça fait un peu mère cultivée avec enfants sages), ça donne parfois (souvent) lieu à des GRANDS serialmoments.

1/ Quand ton gosse devant une toile de Monet, s’approche si près et pose sa main pleine de chocolat dessus, que tu finis au poste avec un PV à payer sur 5678 générations.

2/ Quand, devant une toile de Picasso, l’enfant déclare ultra fort que “c’est moche, je peux le faire moi aussi. Il a pas du en vendre ce Picasso”.

3/ Quand devant la Joconde, l’enfant crie “elle est moche, elle ressemble à la dame là bas” en désignant une touriste.

4/ Quand devant la laitière de Vermeer, le môme dit “Oh maman c’est dingue la peintre il a copié l’image des mousses au chocolat. ça s’fait trop pas.”

5/ Quand devant L’Origine du monde de Courbet, le gosse dit “oh maman c’est quoi ce truc poilu dégoutant là ?”, que tu réponds que c’est un sexe de femme, que l’enfant prend un air dégouté et ajoute “mais ne me dis pas que c’est pas là que je suis sorti ? Je vais vomir.”

Mais sinon le musée c’est cool hein.

ps : pour ceux qui auraient la chance de pouvoir y aller, je vous conseille donc le musée Magritte et l’expo Chagall, le tout à Bruxelles.

Posted in Serial Humeurs | Leave a comment