Ces jours à t’attendre

q

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles, je te rencontrerai, toi mon enfant, mon fils ou ma fille.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles, tes yeux plongeront dans les miens, ta tête se blottira dans mon cou, tes petits doigts attraperont mon index.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles, tu rentreras dans la famille, tu feras le bonheur de ton père, la joie de tes frères et soeurs.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles,nous te donneront un prénom, une identité pour la vie, une appartenance.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles, nous ferons des projets avec toi.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles, nous t’aimerons comme si tu avais toujours été là. Comme une évidence, comme une rencontre programmée depuis toujours.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles,tu viendras rejoindre la tribu et être des nôtres.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles, tes pleurs nous réjouirons. Et tes pieds encore si petits nous adorerons.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles, nous te prendrons dans nos bras, nous te prendrons en photo, nous te prendrons dans nos coeurs.

Dans quelques heures, quelques minutes, quelques secondes, quelques souffles, nous t’adorerons et te chérirons pour la vie.

Et nos destins seront liés, scellés pour toujours.

This entry was posted in Serial Mother. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>