C’est quand les prochaines vacances ?

re

Non je ne suis pas du genre à me plaindre (Enfin pas trop. Enfin presque pas.) mais là va falloir agir.

Cette semaine qu’on appelle communément “semaine de la rentrée” fait de nous, parents d’enfants de moins de 20 ans, des êtres super angoissés.

Imagine toi (on se tutoie, on est amis maintenant), qu’en une semaine on est passés du transat au bureau, du Mojito de 19H au chocolat au lait TIEDE à 7H du matin, du soleil à la pluie, du kiff au stress.

L’ascenseur émotionnel : d’abord le STRESS de savoir dans quelle classe va être l’enfant, si la maitresse est cool, si on a les fournitures.

Ensuite la JOIE de voir notre enfant heureux de retrouver ses potes, de larguer les kids enfin !

Puis la COLERE de devoir couvrir les cahiers, dépenser plein de tunes pour les fournitures, nous battre pour prouver que SI on l’avait bien inscrit à la cantine bordel.

Ensuite encore la FATIGUE de devoir apprendre les emplois du temps, de devoir mettre le réveil à 6H, de devoir aider aux devoirs.

Puis la BURN-OUT de devoir enchainer les réunions scolaires, les réunions des activités péri-scolaires. Sans compter ce con de JeanMI au bureau qui pue de la gueule.

Finalement la DEMISSION. Le 10 septembre. L’envie de VACANCES.

Avec cette pluie qui tombe déjà (j’habite à Paris, ville chelou niveau météo. Sébastien Follin, reviens nous expliquer stp), ce froid qui rode, cette maitresse qui veut un cahier vert et pas bleu, ce prof de maths déjà absent et mon bronzage qui s’envole,  je réclame mon retour en vacances.

Ou mieux mon retour en enfance.

 

 

 

This entry was posted in Serial Mother. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>