Mes livres et moi on t’embrasse

Quand j’étais petite j’ai voulu être par ordre d’arrivée :

Infirmière, vétérinaire, vendeuse de livres et de journaux, écrivain, sauveuse du monde, actrice, journaliste.

Infirmière pour aider mon prochain, vétérinaire pour sauver les chiens de ma rue, vendeuse de livres et de journaux pour avoir le luxe de tout lire avant les autres, écrivain pour laisser une trace et faire rêver, sauveuse du monde pour que plus jamais le malheur ne s’abatte sur la planète, actrice parce que 15 année de théâtre m’ont donnée envie d’être sur scène (et au festival de Cannes, pas folle la guêpe), journaliste pour relater les faits aux autres.

Je crois que je suis devenue un peu tout ça.

Je soigne les bobos de mes enfants (infirmière).

Je soigne les bobos de mon chien, le bien nommé Ulk.(vétérinaire)

Vendeuse de livres et de journaux (je ne tiens pas de librairie ni de kiosque mais j’écris des livres et dans des magazines)

Ecrivain (bon suis pas encore Zweig mais on fait ce qu’on peut)

Sauveuse du monde  (bon Ok là je n’ai rien pu faire)

Actrice (j’ai longtemps joué au théâtre et je pratique encore cette discipline en mode cours d’impro)

Journaliste (je le fus à la télévision, radio et presse écrite)

Voilà pour mon CV. Vous m’embauchez ?

Bon tout ça pour vous dire (l’intro fut longue, la faute à Voltaire) que j’ai la chance d’avoir écrit et publié 3 livres rigolos ces 2 derniers mois.

Ils sont là.

q

Si on m’avait dit qu’un jour ça me tomberait dessus, que j’écrirais des bouquins et que des vrais gens (je veux dire ni mon père ni ma mère) les achèteraient, je n’y aurais pas cru. Vraiment.

Un livre qui sort c’est un peu comme un bébé qui vient au monde (sans les pleurs, les couches et les nuits blanches ). C’est un vrai tourbillon de joie après quelques semaines de gestation. Et c’est vraiment cool de pouvoir le présenter au monde.

Voilà, je voulais dire qu’il faut croire en ses rêves d’enfant et oser dire aux siens que oui, tout est possible parce que c’est vrai.

Mes livres et moi on t’embrasse.

q1

 

 

 

 

This entry was posted in Serial Mother. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>