Et merde il ne croit plus au Père Noël

q

A quel moment on devient grand ? Au moment où ne fait plus pipi dans sa culotte ? Au moment où on fait du vélo à 2 roues tout seul? Au moment où l’on comprend comment on a été fabriqué ? Au moment où on ressent du stress pour la première fois ? Au moment où l’on sait que parfois on est triste ?

Ou alors au moment où l’on ne croit plus au Père Noël ?

Oui ce moment là, ce moment où un monde de rêve, d’illusions et d’enfance s’envole me semble être LE moment. Ce moment où l’on sait que derrière le gros ventre, la barbe blanche et la grosse voix se cache tonton Jean-Pierre. Ce moment où quand on demande à l’enfant “et si on écrivait au Père Noël ?”, il nous lance un regard presque méprisant.

Voilà c’est arrivé, mon 4 ans n’y croit plus. Enfin plus trop. Du moins il se pose la question. Et quand on se pose des questions, moi je vous le dis, c’est le début de la fin ! (ceci est vrai pour tout).

Il se demande comment un mec barbu et inconnu s’octroie le droit de rentrer chez nous par la cheminée. D’autant qu’on n’a pas de cheminée ! Il doute de la capacité d’un seul et même homme à satisfaire tout les enfants du MONDE. Il a même dit que l’an dernier le Père Noël avait la même voix que son tonton alors bon…

Nous on répond que si, mais bien sûr, le Père Noël existe sinon qui apporterait les cadeaux hein ? HEIN ?

Il répond que c’est nous, papa/maman,/mamie/papie/tonton/tata.

Alors je n’ose mentir, je ne dis rien mais mon silence veut tout dire : il sait.

This entry was posted in Serial Mother. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>