La classe verte

Capture d’écran 2019-03-26 à 15.32.34

La semaine dernière l’enfant numéro 3, de 5 ans et demi, est parti avec sa classe de Grande Section en classe de nature.(de mon temps on disait classe verte mais mon temps est si lointain que j’ai connu GrosQuick).

Sa soeur, ma fille, avait déjà fait cette expérience au même âge et elle avait tant aimé qu’elle avait quasiment ordonné à son petit frère de le faire aussi.

Le petit frère a donc voulu aller dans la classe qui lui permettrait de vivre cette expérience, la première loin de sa famille.

Certes il avait déjà quitté le foyer avec papie/mamie mais sans aucun membre de la famille, non.

Depuis septembre, la classe travaillait donc avec joie sur ce départ. Et c’est donc avec beaucoup de bonheur et quelques bisous, que les enfants sont partis du lundi au vendredi, 4 dodos !

Au départ du car on a entendu des « soyez gentils avec lui/N’oublie pas ton doudou chéri/ Il a besoin d’eau la nuit/elle vomit dans le car ».

Puis le car a démarré, la gorge s’est nouée, les larmes se sont cachées derrières les yeux et hop, l’enfant était parti !

Alors on a fait notre semaine sans lui, nos 4 dodos sans lui. Alors il nous a manqués l’idiot!

Mais nous avons eu la chance d’avoir des nouvelles de lui, d’eux toutes les heures quasiment grâce à la magie d’un groupe Whatsapp tenu par la maitresse.

Ces gamins ont gouté à une liberté, ils ont ri ensemble, ils ont dormi à 6 dans une chambre, ils ont choisi leurs vêtements seuls, ils ont fait un spectacle, ils se sont promenés parmi les arbres et la nature, ils ont dansé, ils se sont déguisés et le dernier soir il y a même eu une boum !

C’est chouette de voir son gamin heureux, voler de ses propres ailes, avoir SA vie, SON jardin secret et revenir le sourire aux lèvres et des souvenirs plein la tête pour toujours.

Alors à ceux qui me demandent (ou plutôt qui me jugent) « mais il est pas TROP TROP petit », je répondrais que NON : il a adoré ces moments et pour reprendre les mots du fiston « vivement la colo ».

 

Cette entrée a été publiée dans Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>