La France, la Belgique et moi

Capture d’écran 2018-07-10 à 17.25.41

Je ne me souviens pas qu’en 98 lors des 1/4 de finale j’ai été si investie dans la Coupe du monde.

Le foot c’est pas trop un sport que j’aime, que je comprends et j’aime mieux aller au cinéma, lire un livre, dormir, prendre un bain que de regarder un match.

Mais, mon grand fils ayant atteint un âge indécent pour moi qui n’ai que 18 ans (on se moque pas), il se passionne pour le football jusqu’au point de savoir quelle est la couleur préférée de la mère de Mbappé et à quel âge Giroux a bu sa première grenadine (réponses : »rouge »et « il aime mieux la menthe à l’eau »).

Alors je m’y suis mollement mise.

Je comprends donc qu’il y a un ballon, des enjeux, des haineux, des amoureux. Je comprends que tout le monde ne parle que de cela. Même mon chien. Mon chien qui, comme il est un berger australien, a un cousin berger belge et qui donc soutient la Belgique, le traitre.

J’adore les frites, la bière, les speculos et Lara Fabien (non c’est faux, pas Lara Fabian) mais ce soir je suis définitivement française au point de me tatouer les joues en bleu-blanc-rouge.

Vive la France, vive le foot et vive les citrons (cela n’a rien à voir mais j’dore les citrons)

Cette entrée a été publiée dans Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *