La nostalgie

q

 

Je sens que le titre de ce billet va faire dire à certain(e)s d’entre toi, que je suis victime du blues de fin d’année qui consiste à ne pas avoir bien digéré ni la dinde ni la belle-mère. Certes.

Mais ce billet n’a rien à voir avec ce que j’appelle le flou de décembre , une zone de mollesse qui surgit entre le 25 et le 31 décembre. Non la nostalgie m’est tombée dessus cet après-midi, juste après le déjeuner. On choisit pas son moment hein.

Alors que je débarrassais les 4 assiettes de mes 4 enfants qui avait mangé l’un du maïs, l’autre des brocolis, le 3ème des frites et le 4ème une purée de carotte (non ils n’aiment pas la même chose sinon ce serait trop trop simple), le petit de 4 ans me demanda “maman tu regardais quoi comme DVD quand t’étais petite”. J’ai ravalé ma salive et je suis entrée dans une explication sur les VHS et les Betamax.Je crois bien qu’il a rien pigé.

La nostalgie était en train de m’envahir déjà un peu donc lorsque ma fille a demandé 30 minutes plus tard si Amazon livrait déjà en France quand j’avais son âge. J’ai à nouveau ravalé ma salive (j’ai beaucoup de salive mais cela n’est pas le sujet) et j’ai entamé une explication sur Internet, le commerce de proximité, le petit libraire de mon enfance. Elle a rien capté je crois.

Ensuite nous avons pris la voiture. J’ai alors allumé la radio. Le grand a demandé si enfant j’avais déjà la radio. A ce moment là j’ai tourné de l’oeil et j’ai répondu que la voix de De Gaulle sur radio Londres avait rythmé mon enfance. Il a souri.

Alors, en augmentant le son de la radio, au son de la voix de Dalida, j’me suis dit qu’avant, dans les années 80, on était franchement bien, moins stressés, plus ouverts d’esprit. On écoutait Fugain, Berger ou Michael Jackson, papa fumait à l’avant de la voiture, maman chantait, la renault 21 avançait, on parlait pas avec obsession de bio ou de vegan, on n’avait pas de téléphone et donc de flux d’infos scotchés à la pointe des doigts, on savait pas tout sur tout, on riait encore des blagues que Coluche n’oserait plus faire aujourd’hui, on était vraiment plus cool en fait. Enfin je crois.

Ouais je suis une vieille bique née en 1979. Ouais je passais des heures derrière la porte de ma chambre à 12 ans avec le fil du téléphone coincé en dessous de la porte. Ouais j’ai vu Chantal Goya jeune. Ouais je trouvais ça cool d’aller en Amérique s’acheter des jeans. Ouais j’étais amoureuse de Brandon Walsh. Ouais les Oreos étaient des produits rares à l’époque. Ouais je croyais que George Michael était un sacré homme à femmes. Ouais j’ai connu Grosquick. Ouais, ouais, ouais.

Nostalgie, je vous avait dit.

This entry was posted in Serial Mother. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>