L’interview de la serialmother : Charlotte, auteure & blogueuse spécialisée en pédagogie positive !

x

Quand Charlotte Ducharme est devenue maman, elle a décidé de ne pas reproduire ce que ses parents avaient fait avec elle lorsqu’elle était enfant. Elle ne voulait pas d’une éducation trop stricte, ni de trop de punitions incomprises. Elle voulait dialoguer avec ses enfants, tenter de ne pas s’énerver au moindre caprice et essayer par des méthodes “douces” de faire passer des messages.

Naturellement elle s’est tournée vers la pédagogie positive, en a fait un blog Cool Parents Make Happy Kids (Les parents cool font des enfants heureux) et vient de sortir un livre éponyme la semaine dernière dans lequel elle raconte son expérience, ses secrets mais aussi ses doutes.

Dans ce livre il y a plein d’astuces à choper, des tonnes d’expériences vécues et plein d’ondes positives à prendre !

Mais qui est cette maman cool ?

 

CV

Nom DUCHARME

Prénom CHARLOTTE

Age 33 ans

Situation de famille ? Mariée

Métier ? Auteur, et jusqu’à il y a un mois à peine : Directrice Grands Comptes chez un éditeur de logiciel. Mais c’est fini !

Prénom et âge de vos enfants? Joy, 4,5 ans, Léon 2,5 ans

Age de la 1ère nuit ? 2 mois pour la première 2,5 mois pour le deuxième.

 

SERIALKIDS

Dernier câlin ? Ce matin

Dernier(s) caprice(s)? “Caprice” je préfère le terme “frustration” ou “mécontentement”.  Il y a 3 jours !

Dernière (s) punition(s)? On n’est pas trop ‘punition’ dans la famille, à vrai dire je n’ai jamais puni mes enfants.

Une anecdote (presque) inavouable de votre  vie de mère ? J’étais dans le métro à l’heure de pointe, Joy avait 2,5 ans, nous étions tous serrés les uns contre les autres, quand elle me pointe du doigt un Monsieur d’une cinquantaine d’années, qui ne m’inspirait pas trop confiance, et dit à haute voix : “Maman, est-ce que le monsieur il a un zizi ? “ “C’est un Monsieur ou une Dame ?” “ Un monsieur” “Donc à ton avis ?” “il a un zizi ! (…)” 2 secondes plus tard : “Et le monsieur là bas derrière, est-ce qu’il a un zizi ?” Elle m’a fait une à une toutes les personne du wagon… Cela a fait  l’animation :-)

charlotte1

Vous êtes la fondatrice du blog CoolparentsmakeHappyKids, vous venez d’écrire un live éponyme, vous misez tout sur la pédagogie positive. En quelques mots c’est quoi la pédagogie positive ? La pédagogie positive, c’est de sortir du rapport de force avec notre enfant. Se dire que ce n’est pas en le rabaissant, en le punissant, qu’on l’amènera à donner le meilleur de lui-même, qu’on lui enseignera le respect et la générosité, mais plus en l’encourageant, en le responsabilisant, en faisant équipe avec lui plutôt que contre lui. C’est aussi prendre en compte que l’enfant apprend avant tout par imitation, donc l’objectif est de se comporter avec lui comme nous aimerions qu’il se comporte avec les autres. Si on crie sur lui, on lui apprend à crier sur les autres. Mais ce qui est très important c’est que l’éducation positive n’est pas une éducation sans limite, si c’était le cas, je n’aurais pas eu besoin d’écrire un livre ! L’éducation positive c’est l’art de savoir faire respecter les limites avec bienveillance.

Comment êtes vous venue à ça ? Depuis toujours j’avais de profondes convictions en terme d’éducation. Quand notre ainé a commencé à marcher, cela m’a paru naturel de suivre mon intuition plutôt que  de suivre ce que l’éducation traditionnelle préconisait.

En France vous trouvez qu’on est comment au niveau de la pédagogie positive ? Nous sommes très en retard, surtout par rapport aux pays nordiques. D’ailleurs, notre pays est rappelé à l’ordre régulièrement par la commission européenne pour n’avoir toujours pas interdit les châtiments corporelles sur nos enfants. Notre école est encore très tournée vers la discipline plutôt que le développement de soi et l’épanouissement de nos enfants, mais aussi dans notre sphère privée nous sommes encore très accès sur une éducation traditionnelle.

Que trouve t-on dans votre livre ? On retrouve ‘la vraie vie’, notre quotidien avec les enfants, leurs colères, leur refus, leurs peurs, leurs pleurs, etc. Et on se pose pour prendre du recul par rapport à tout cela et réfléchir à de meilleurs façon de réagir. L’objectif est que le lecteur en refermant ce livre, déculpabilise et reparte plein d’ondes positives et de bonnes astuces pour qu’il y ait plus de joie et moins de conflits dans son quotidien.

Si vous ne deviez donner qu’une astuce pour être zen et positif ? Question difficile, on en a besoin de tellement pour gérer nos enfants :-) ! Allez une : la prochaine fois que votre enfant vous demandera quelque chose que vous ne pouvez pas lui donner, au lieu de lui dire un non sec et catégorique “Non, je ne l’achèterai pas”, optez pour rêver avec lui de ce qu’il veut tout est restant claire sur le fait qu’il ne peut pas l’avoir tout de suite “Moi aussi je la trouve trop belle cette maison de poupée, t’imagine si nous pouvions avoir chez nous une grande pièce avec la maison de poupée, la voiture, le château, ce serait tellement bien !” Il se sentira écouté, compris, et cela l’aidera grandement à surmonter sa frustration.

Je me fais l’avocat du diable : la pédagogie positive ça revient pas un peu à faire des enfants rois ? C’est une question importante car beaucoup le pense. Pas simple de répondre en quelque mots. L’éducation positive ne prône pas le laxisme, mais l’art de poser des limites avec tact et bienveillance, en respectant l’enfant comme nous respecterions un ami, sans pour autant tout accepter. Quant aux « enfants rois », sont souvent les enfants de parents qui “ont baissés les bras”, qui n’ont plus la force de gérer et donc lâche prise sur tout. Ce n’est pas de l’éducation positive.

Pour moi, j’en parle d’ailleurs beaucoup dans le livre, si on veut arriver à se comporter ‘positivement’ avec nos enfants, il est essentiel d’être bien soi-même. Et pour être bien soi-même, il faut considérer son bien-être “à égalité” avec celui de son enfant, et non faire toujours passer le bien être de l’enfant avant le sien. Il est important que l’enfant ne pense pas que son bien être est plus important que celui des autres.

Etre parent ce n’est pas se sacrifier pour ses enfants, mais apprendre à composer avec les besoin de chacun.

Qu’est ce qui vous rend le plus fier de vos enfants ? Leur joie de vivre indéniablement.

Que voulez-vous leur transmettre ? La joie de vivre, savoir profiter du moment présent, l’altruisme, la confiance en soi et les aider à trouver les domaines dans lesquels ils s’épanouiront.

Votre journée idéale en famille ? J’adore le soir quand tout le monde est à la maison pas trop tard, ou le samedi matin, quand on est tous dans le salon, on écoute de la musique, on danse, on rigole.

Dernier mot avant le dodo ? C’est souvent un être un vrai intense câlin, accompagné ou non d’un “je t’aime”…

This entry was posted in Serial Mother. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>