L’interview du serialfather : Jonathan, co-fondateur de l’appli géniale Euf !

jami1 Jonathan Jami vient de changer de vie. Après des années passées dans la finance, Jonathan a fait un revirement à 360° et vient de lancer avec un ami l’appli Euf !.

Le principe est simple et génial : une situation pas glop qui vous arrive, vous prenez la situation en photo puis vous la postez avec un commentaire sur l’appli.

En fait Euf ! c’est l’anti Instagram où tout est si parfait…et c’est drôle !

Jonathan nous parle de Euf !, de sa vie et ses 3 enfants (bientôt 4)

SerialCV

Nom Jami

Prénom Jonathan

Age 35

Situation de famille ? Marié

Métier ? Justement, je viens de me reconvertir. Anciennement courtier en finance.

Prénom et âge de tes enfants? Léa, 9 ans ; Anna, 7 ans ; Jacob, 4 ans. Une quatrième prévue pour Octobre.

Surnoms que tu leurs donnes? Seul Jacob a un surnom : Binioss

Age de la 1ère nuit ? 26 ans !

La femme de Jonathan et leurs 3 enfants

La femme de Jonathan et leurs 3 enfants

SERIALQUESTIONS

Dernier câlin ? Au moment ou je t’écris, il est 6h du matin, le dernier câlin remonte à 5 minutes, avec mon fils qui se lève encore chaque fin de nuit pour nous rejoindre dans notre lit.

Dernier(s) caprice(s)? Mon fils en passant devant les vendeurs de « jouets qui ne marchent pas » devant les grands magasins … pour un bonhomme en vélo électrique affreux qui se cassera le jour même et que l’on a déjà eu en double.

Dernière (s) punition(s)? Mes filles, pour avoir vidé leurs armoires, déguisé leur frère en fille et lui dire qu’il s’appelait en vrai Nina.

Une anecdote (presque) inavouable de ta vie de père ? Ma première fille Léa qui, à l’âge de 10 mois, me tend un test de grossesse ; Je comprends la mise en scène de ma femme, je vais être à nouveau papa. Mes filles n’ont que 18 mois d’écart.

Tu viens de lancer l’appli EUF! , raconte nous ! Anthony, mon associé, et moi même sommes amis depuis l’enfance. C’est lors d’un voyage ensemble que des situations rocambolesques nous sont arrivées. Sur le coup, elles pouvaient nous énerver mais, lorsqu’elles ont été partagées avec nos proches, elles se sont totalement dédramatisées, jusqu’à finir par nous faire rire. Ainsi est né Euf !

Euf! est une application mobile permettant aux Râleurs de s’exprimer en toute liberté, et de partager leurs moments de détresse avec humour et autodérision.

jami4

On va pouvoir mettre en photo toutes les situations affreuses et drôles de nos vies de parents du coup ? Euf! propose aux mobinautes de publier des photos, vidéos, textes, et de les partager.

–  On sélectionne une vidéo, photo ou on rédige texte.

–  Place à la créativité avant publication en y associant un dessin, émoticône…

– On poste l’objet de notre grogne.

Une fois partagé, les contacts pourront alors commenter, tagger et “Eufer” le tout.

–  Un chat reste disponible pour les conversations et partages en privé.

Pour la première fois, les photos postées n’ont pas pour objectif de montrer une destination ensoleillée, le meilleur repas concocté, la plus belle tenue fashionista ou la meilleure photo de famille en sepia. Exit l’esthétique et la vie parfaite, place aux vérités des râleurs. Euf ! met en effet en lumière les tracas, galères du quotidien et situations improbables auxquelles chacun peut faire L’idée n’est plus du tout de paraitre ou se prendre au sérieux, mais rire et faire rire.

jami3

 

 

C’est un peu l’anti Instagram où tout est si parfait ? Le concept Euf ! est né d’un constat flagrant: seuls les clichés rêveurs, parfois retravaillés, apparaissent sur les réseaux sociaux. 
Mais où trouver la réalité du quotidien de tout un chacun ? Or sur un réseau social sur lequel la majeure partie des gens ne publient que des photos ou vidéos dans lesquelles ils sont mis en valeur, personne ne souhaite véritablement se distinguer en postant des clichés moins valorisants ou ne faisant pas rêver. Les galères du quotidien, petits tracas et grognes légères touchent l’ensemble de la population. Quelque soit notre âge, milieu social ou localisation, nous sommes tous confrontés de manière quotidienne à des situations improbables et des petites galèresprovoquant chez nous une forte envie de râler, grogner sur le moment. Ainsi, Euf! ne se restreint pas à ceux qui souhaitent uniquement paraitre sous leur meilleur jour, mais se confronte à la réalité  quotidienne de ses mobinautes, des parents, comme vous et moi.

Depuis le lancement, quelle est la « pire » photo sur Euf ? Celle d’une femme qui portait son enfant de 3 ans sur les épaules, et qui, à force de l’agiter s’est faite vomir sur les cheveux, lunettes, visages, habits…

Tu viens donc de changer de vie. Pourquoi ? Cela faisait déjà plus de 2 ans que je souhaitais changer d’activité. Je manquais d’épanouissement dans ce que je faisais, j’étais contraint par des horaires, et surtout je passais les ¾ de ma journée enfermé dans un bureau, à ne côtoyer que les mêmes personnes. J’ai décidé de changer, et de me donner cette chance avant 40 ans.

Qu’est ce qui te rend le plus fier de tes enfants ? Voir mes deux grandes s’occuper de leur petit frère et s’impatienter de l’arrivée de la quatrième. Les voir murir.

Que veux-tu leur transmettre ? Le fait de toujours s’émerveiller de peu et l’humilité en toute circonstance.

Une journée idéale chez vous, ça se passe comment ? Réveillé par les enfants qui nous rejoignent dans le lit, on y reste encore une bonne heure tous ensemble. Pique-Nic au parc. Les enfants se défoulent, et rentrent claqués à la maison, ce qui me laisse une heure pour aller faire du sport. Je leur ramène des pâtisseries pour le gouté et je reprends toutes les calories que je viens d’éliminer. Les enfants couchés, je commande des sushis et la journée se termine sur une bonne série en tête à tête avec ma femme autour d’un verre de rosé.

Dernier mot avant le dodo ? Très classique : Je t’aime.

This entry was posted in Serial Interviews. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>