Ne pas aimer les femmes de plus de 50 ans.

Dans le Marie-Claire de ce mois ci, le journaliste, écrivain, réalisateur Yann Moix (mais siiiiii vous l’avez vu chez Ruquier, émission où il humiliait les invités mais ça…c’est le boulot des chroniqueurs de cette émission que je ne regarde plus depuis environ 4 ans) raconte qu’il ne couche qu’avec des filles de 25 ans, surtout jamais avec des femmes de 50 ans car à 50 ans un corps est laid. (il a 50 ans)

Capture d’écran 2019-01-07 à 12.17.58

 

Non content de cette déclaration qui n’a ni queue (surtout pas la sienne) ni tête, il ajoute qu’une femme de 50 ans a un corps comment dire…périmé tandis que celui d’une femme de 25 ans est super excitant. Mmmm la chair fraiche…Et ô miracle il ajoute que bon ok 40 ans ça peut passer sur un malentendu ou un whisky de trop.

A 18 ans c’est encore plus extraordinaire Yann. Tant qu’on en est là…

Je n’ai pas 50 ans, bientôt 40 et j’en aurais 20 que je m’offusquerais de ce genre de propos qui visent à humilier une catégorie de femmes qui selon YM, parce qu’elles n’ont plus 25 ans sont donc réduites à l’abandon de vie sexuelle.

Comment un type, intelligent par ailleurs (j’ai lu 2 de ses livres et je suis fan de Podium qu’il a écrit et réalisé) peut non seulement penser cela mais oser le dire ? Il voulait la lumière sur lui ? Il l’a eue.

Mais qu’il sache aussi que le corps et le vagin d’une femme jeune n’augmentent pas l’espérance de vie.

Qu’il sache aussi qu’un femme de 25 ans n’a pas forcément envie de son corps à lui.

Qu’il sache qu’une femme de 50 ans est sublime qu’elle s’appelle Cindy Crawford ou tout simplement Martine Durand.

Qu’il sache que de réduire les femmes à leurs corps est une insulte terrible et indigne.

Qu’il sache que l’amour ça vous tombe dessus sans se demander quel âge on a.

Oh et j’oubliais… il dit aussi ne sortir qu’avec des asiatiques. Cet homme n’a donc jamais du tomber amoureux car les critères physiques semblent prévaloir sur tout le reste. Asiatique, 25 ans. Et l’esprit, et la magie de l’amour, et l’envie ?

Je le plains celui qui dresse la liste des critères physiques de sa proie. Car oui c’est de proies qu’il semble parler.

Pauvre lui, pauvre Moix.

This entry was posted in Serial Mother. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>