Slime time

q

Depuis quelques jours ma fille est obsédée par le slime.

Elle veut en fabriquer, elle veut y mettre des paillettes, elle veut le malaxer, elle veut en répandre partout.

Et moi je trouve ça…comment dire….immonde.

Je lui demande “pourquoi” d’un air désemparé, elle me répond “parce que c’est trop génial” d’un air satisfait.

Sur les réseaux sociaux je me rassure en constatant que les enfants des copines font de même.

Ainsi donc l’ère du slime est de retour.

Quand j’étais petite, il y a 12354 ans, j’achetais le slime tout fait en boite chez le marchand de journaux (qui était aussi marchand de colle à l’amande Cléopâtre et qui était aussi marchand de bonbons qui piquent). Je m’en collais plein les doigts et les cheveux et il fallait environ 3 shampoings à ma mère pour ôter la substance quasi illicite.

Par un coup du sort il en restait toujours sous les ongles, dans les cuticules et en travers des lignes de la main.

Mais on s’en fichait parce que pour nous le slime ça nous faisait croire qu’on était des combattants, comme dans Ghostbusters (ceux qui savent sauront).

w

Who you’re gonna call ? GHOSTBUSTERS !!!

Alors pourquoi diable cette mode revient alors qu’il n’y aucun fantômes à l’horizon ? Je ne sais pas.

Pourquoi nous autres parents sommes contraints de passer derrière nos gamins pour essuyer cette gelée immonde et colorée qui se colle partout et traine par gouttes comme les bouts de pain du Petit Poucet ?

Je vous salue bien, je vais plonger mes mains dans le slime pour essayer de retrouver un peu de mon enfance.(car oui j’avoue, en vrai, j’aime bien ça)

This entry was posted in Serial Mother. Bookmark the permalink.

Commentez ce post!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>