Survivre aux achats de la rentrée (et s’interroger sur l’utilité du sylo à bille “à pointe fine”)

Donc hier a été consacré aux achats de la rentrée des serialkids. Le samedi qui précède la rentrée. Kamikaze que nous sommes.(nous parce que serialfather était de cette mission suicide)

Liste de fournitures de CP en main, nous partîmes à l’assaut des règles plates de 20cm, des cahiers de 96 pages et des paires de chaussures (parce que bah oui, par un phénomène inexpliqué, le serialkid prend deux tailles par été. Et sa mère prend aussi 2 tailles mais là ça se situe à un autre niveau. Dukan j’arrive bouge pas)

Donc va faire tes courses de rentrée la veille de la rentrée et dis m’en des nouvelles. Les serialmother n’ont pas de pitié : chacun pour soi. Et que ch’te passe devant, que ch’fais les yeux doux aux vendeur du rayon papeterie pour passer avant les autres…La jungle !

Et c’est maintenant que nous devons nous interroger sur un sujet dont on ne parle pas assez : le contenu de la liste de fournitures à acheter.

– 2 crayons à papier HB (Has Been?)

– 1 règle plate (contrairement à la très célèbre règle bombée ?!)

– 1 paire de ciseaux à bouts ronds de bonne qualité (mince je voulais refiler à junior des ciseaux de trèèèèès mauvaise qualité.)

– 1 taille crayon avec réservoir (alors là je reste sans voix. Mais je vois le mal partout.)

– 3 stylos à bille à pointe fine (attendu que le stylo à bille est par essence à pointe fine, j’vois pas …)

– Des crayons de couleurs dans une trousse, pas dans une boite métallique (mais qui aurait l’idée d’acheter une boite métallique. Sérieusement, qui ?)

Ensuite il y a plein de cahiers de taille hyper différente à acheter (17*22 ou 24*32). Et alors là si tu fais pas gaffe, tu te retrouves avec 6 cahiers 17*22 et tu risques de foutre la honte à serialkid le jour de le rentrée… la maitresse va penser “encore une mère qui ne se soucie de rien”. Et cette mauvaise mère qui a pris 17*22 au lieu de 24*32, c’est toi.

A la fin de la liste il est écrit “marquer tout le matériel au nom de l’enfant en capitales d’imprimerie”. Comme si on avait que ça à faire la veille de la rentrée. Capitales d’imprimerie…Pfffff….

Ensuite donc il y eut l’achat de chaussures. Dans le magasin les chaussures vont, je cite “super trop bien maman. Chui bien, j’adore ces chaussures“. Une fois à la maison, le pied ne rentre plus dans ladite chaussure et donc tu as perdu 2 heures dans un magasin de pompes pour serialkids dans lequel, ô joie, tu vas devoir retourner cette semaine pour “faire un échange”.

Vive la rentrée !

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *