L’interview de la serialmother : Amanda Sthers, écrivain et auteur(e) !

Amanda Sthers est une des écrivains les plus talentueuses de sa génération. Du livre « Ma place sur la photos » à « Liberace » en passant par les pièces remarquées « Le vieux juif blonde » et « Thalasso » et par l’écriture et la réalisation du film « Je vais te manquer », Amanda Sthers jongle très habilement avec les mots.

Maman de deux petits garçons, elle s’est mise à écrire des livres pour eux mais aussi pour tous les autres enfants avec entre autres « Le chat bleu, L’Alouette et le canard timide « .

Puis est née l’envie d’écrire une comédie musicale qui est l’évènement du moment, Lili Lampion.

Lili Lampion est une petite fille parisienne qui a un hamster, deux maisons, une nounou qui pue et une imagination débordante. Comme son petit frère est malade, Lili ira vivre à New York où des traitements peuvent le sauver. Il est question ici de divorce, de maladie, d’Internet, du moment où l’enfance bascule…Bref,  il est question de la vie des serialkids d’aujourd’hui !

Ce conte est mis en musique par le compagnon d’Amanda Sthers, le chanteur/auteur/compositeur Sinclair.  Lili Lampion est donc sur scène depuis octobre au Théâtre de Paris. Vite, vite, vite on peut toujours y aller !

Mais quels sont donc les petits secrets de la serialmother Amanda Sthers ?

Serialinterview !

CV de la serialmother

Nom STHERS
Prénom AMANDA
Age Celui du christ quand il est mort..
Profession Maman, écrivain
Prénoms et âges des serialkids Oscar 7 ans, Léon 5 ans
Surnoms ridicules des serialkids Scaramouche, Léonidas
Surnom ridicule que les serialkids vous donnent ? Juste Maman…
Poids et taille des bébés à la naissance L’un faisait 3kg500 et l’autre 3kg300 mais lequel ?
Age de la 1ere nuit (on entend par nuit, la période durant laquelle un enfant serait tombé dans un sommeil profond pendant plus de 8 heures) Un an…

Serialquestions

Dernier câlin ? J’en fais un pendant que je réponds
Dernier caprice ? Jamais de caprice mais une forte envie de toupie beyblade.
Dernière punition? Privé de toupie beyblade…
Dernière envie de ne plus être mère, de partir vivre sur une île avec George Clooney, de croire qu’une couche concerne l’ozone et qu’un doudou est un mot antillais ?Pour de vrai… Jamais. Je n’ai jamais ressenti ça. Et j’aimerai bien… A propos des Antilles, Léon dit « j’aimerai aller en vacances aux lentilles… » et moi parfois j’aimerai bien dormir plus mais dieu merci… Gulli existe !
Comment expliquez vous donc à vos enfants votre métier ? En écrivant des livres pour eux… Lili Lampion par exemple.
Lili Lampion c’est qui, c’est quoi ? Lili c’est une petite fille qui a deux maisons, un petit frère, un « namster » et une nounou qui pue… Et c’est l’héroïne de la comédie musicale dont Sinclair a fait la musique et sera sur scène au théâtre de paris le 22 octobre 2011…
Comment est né ce projet ? Au départ c’était le faux journal intime d’une petite fille destiné seulement à mes enfants. Il me permettait de leur expliquer indirectement les bobos de la vie. Plus particulièrement le divorce… Et puis mes amis ont fait lire ce carnet à leurs enfants, il a fallu que je le photocopie une fois, puis deux, et j’ai compris qu’il appartenait à tous enfants. Il sortira chez Nathan jeunesse en octobre.
De quelle façon vos enfants ont-ils participé à l’aventure Lili Lampion ? Il évoluait avec leur émotions, leurs demandes, le cours de leur vie.
Dernière fierté de maman ? Le « pestacle » de fin d’année…
Dernière remise en question ? Comme maman…. ? Souvent. C’est drôle car c’est la voix de mon père que j’entends quand je les gronde. Je me dis parfois que je suis trop sévère. Mais ils sont heureux je pense alors c’est que je ne me trompe pas complètement…
Dernière sortie en famille ? Nous sommes allés voir « Pan » d’Irina Brook et ils ont été transportés !
Dernière bonne adresse ? J’aime les emmener dans des endroits d’adultes. Je pense que c’est comme cela qu’ils deviennent des personnes civilisées, en apprenant le respect plutôt qu’en les mettant dans des lieux où tout est autorisé. Ils viennent donc avec moi au gourmet des Ternes manger des steacks frites ! Mais je suis la seule à prendre un verre de vin je vous rassure.
Dernière histoire du soir ? C’est « le petit Nicolas » en ce moment…
Dernier mot avant le dodo ? La « formule » magique anti cauchemars que je tiens d’une fée de la forêt de Brocéliande.

Cette entrée a été publiée dans Serial Interviews, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *