Bref, j’ai mangé un dragibus bleu.

Les dragibus c’est comme les M&Ms, plein de couleurs, un gout unique, une addiction qui fait que si t’en prends un, tu te tapes tout le paquet, des préférences (semblerait que les roses et les noirs soient plus aimés d’après une étude observée sur moi-même) et une transmission de génération en génération que rien ne vient troubler.

Sauf que.

L’autre jour j’ai acheté un paquet de dragibus. Le serialkid m’a dit “mais euh maman y’a dragibus bleu…euh c’est bizarre”.

Moi (dans une autre pièce), j’ai crié “nooooooon, tu te trompes c’est impossible. Ça n’existe pas, arrête de mentir”.

Lui “mais euh si maman ch’te jure, y’en a des bleus!”

Moi (toujours dans une autre pièce) ” bon ça suffit maintenant, j’ai plus de 30 ans d’expérience en dragibus, je sais mieux que toi, tais toi”

Serialkid s’est mis à larmoyer, j’ai sorti de ma tête de mon autre pièce et là qu’ais je vu ? Un dragibus bleu.

Toute troublée devant ce bonbon qui me regardait, j’étaiscomme perdue. C’est mon enfance qu’on me volait.

Serialkid “tu vois je t’avais dit. Y’en a des bleus”

J’ai été décontenancée, tout foutait le camp. Que faire ?

Je me suis approchée du paquet. Le dragibus bleu m’a regardée. Je l’ai regardé.

Il a eu l’air de dire “mange moi, mange moi”.

Je l’ai regardé. Il m’a regardée.

Je l’ai pris. Je l’ai mis dans ma bouche. Je me suis dit “mmmm c’est pas mal”. J’en ai repris un autre.

Le rose et le noir m’ont fait la gueule.

Serialkid a retenu son souffle.

Bref, j’ai mangé un dragibus bleu.

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *