Ces grands-mères là

b

Aujourd’hui on a célébré les grands-mères, les mamies, les Mamounes, les Maminou, les Grandma, les Mamies Denise, les Poupi, les Yaya, les Mimi.

Une mamie c’est doux, c’est rassurant, c’est un être avec qui les enfants passent du temps, mangent des gâteaux, partent à la campagne. C’est une personne chez qui ils dorment le samedi soir, à qui ils peuvent confier leurs misères, se plaindre de leurs parents, boire un chocolat chaud avec de la chantilly en dégustant des bonbecs ou boire un thé.

Une mamie c’est une sorte de maman « en plus vieille » (quoi que les grands-mères sont de plus en jeunes) et en plus cool.

Une mamie de l’an 2000 c’est aussi une femme mariée, divorcée, veuve, remariée qui bosse encore, qui prend des cours de tangos, qui rit devant Kev Adams, qui adore Beyoncé, qui a pas trop de rides, qui twitte, qui n’a pas connu les dinosaures, qui drague des mecs plus jeunes, qui fait du yoga avec ses meilleures copines le mardi soir et de la guitare électrique le samedi.

Une mamie c’est une chouette personne (oh pas toujours, mais souvent) qui est drôlement fière de ses petits-enfants, qui dit à qui veut l’entendre qu’elle en a 5 ou 6 (nananère), qui a toujours une boite à sucettes planquée dans son placard à chaussures (à talons).

Une mamie c’est précieux.

Bonne fête à elles.

Cette entrée a été publiée dans Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *