Heureux comme un juif en France

q

 

Je n’ai pas l’habitude ici de parler d’autres choses que de mes enfants, de mes nuits blanches, des couches sales, des caprices, des drôles de situations que la vie de famille nous réservent. Ici c’est un blog de maman comme on dit.

Je n’ai pas l’habitude de donner mon avis sur des sujets graves (si l’on considère que la fin des grasses matinées n’en n’est pas un -) ni de parler vraiment de ma vie perso.

J’ai l’habitude de faire des blagues, de rire, de tenter de faire rire. Mon humour juif qui ressort sans doute.

Ah oui parce que je suis juive mais de ça on s’en fiche non ? On ne vient pas sur ce blog pour autre chose que pour se marrer ? Savoir si je suis blonde, brune, rousse, catholique, musulmane ou juive, grosse, maigre, on s’en fiche. Et c’est tant mieux parce qu’on arrive à rire sans savoir qui je suis, qui tu es, qui nous sommes. Parce que tu vois tout cela ne compte pas.

Alors voilà il se trouve que je suis juive. J’aurais pu être autre chose mais je suis née juive dans une famille juive installée en France depuis 3 générations. Mes arrières grands parents ont fait la 1ère guerre mondiale avec fierté pour leur pays la France.

Mes grands-parents et mon père ont vécu la 2nde. On a perdu de la famille pour la simple raison de notre judaïsme. A ce moment là être juif c’était pas terrible mais je ne t’apprends rien hein. Mon papa a fui  à l’âge de 6 ans avec sa famille en Amérique et il a survécu. Sinon je ne serais pas là à raconter des bêtises sur ce blog. Ceux qui sont restés par patriotisme et parce qu’en « France, on nous protégera », sont partis en fumée.

Mon mari est juif mais je ne l’ai pas choisi pour ça. Je l’ai choisi, il m’a choisie, pour nos qualités respectives (j’en ai plus que lui, ça va de soi), pour les rêves que nous avions , pour lui, pour moi, pour nous. Un chouette mariage à la synagogue avec la kippa et tout le tralala.

Nous avons trois enfants qui vont à l’école de la République. Mais aussi au Talmud Torah (la catéchisme des juifs), aux scouts juifs, à la synagogue. Nous avons été heurté par Charlie, le Bataclan, L’Hyper Casher et par tant d’autres actes antisémites qui flirtent avec la France depuis quelques années. Mais on s’en fiche hein, on va pas arrêter de manger casher, d’aller à la synagogue, de célébrer les bar mitsva, les mariages juifs, de brandir un drapeau bleu-blanc-rouge sur notre balcon et d’apprendre la Marseillaise à nos enfant dès l’âge de 3 ans.

Nous avons des amis de tous les milieux, de toutes les religions et nous essayons de transmettre cette ouverture d’esprit à nos enfants.

Je ne me considère pas uniquement par le fait que je suis juive. Je suis une femme, une maman, une fille, une amie, une épouse, une auteure, une française libre et une juive.

Mais aujourd’hui j’entends qu’on préconise aux juifs d’ôter leur kippa et tous les signes qui pourraient faire penser qu’ils sont juif pour éviter l’agression. Je me frotte les yeux, je rêve? Non je ne rêve pas. Etre juif aujourd’hui en France est dangereux. Ah.Oh.

Tu sais quoi ? Non seulement je continuerai à vivre mon judaïsme comme avant mais je crois bien que je risque dès demain de porter la kippa. Oui je sais je suis une femme, c’est les hommes qui la portent mais bon quoi, on fait ce qu’on peut.

Allez bisous, j’ai des couches à changer.

 

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *