La petit souris et son compte en Suisse

Dépêche AFP : Prise dans la tourmente de l’affaire Cahuzac, la petite souris sentant bien les médias ( particulièrement Médiapart) s’intéresser de près à ses comptes, a été obligée après 3 mois de mensonge, d’avouer “oui j’ai bien un compte en Suisse“.

Elle explique sur son compte Twitter (@petitesourissuisse) avoir ramassé beaucoup de dents ces 200 dernières années. Elle les troquait contre du fromage Suisse ( “le gruyère à trous, ma passion”) et contre des pièces à glisser sous les oreillers des enfants (“et parfois de certains vieux, il faut aussi en parler”). Rien d’officiel évidemment.

Se sentant menacée ces derniers mois, elle dit avoir reçu un appel de Cahuzac hier soir lui suggérant de tout avouer. “Dans le milieu mon nez commençait à s’allonger et on me surnommait Pinocchio. Pour une souris, avoir du flair c’est chouette mais le nez qui pousse c’est vite vulgaire”.

Alors à quand une loi de finance sur les recettes des souris ?

 

 

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *