Langage des mini-kids : pourquoi il n’y a que leurs parents qui les comprennent.

A plein d’égards les enfants sont compliqués à comprendre. Mais l’ultime moment où cela se produit c’est lorsque l’enfant commence  à « parler ».

Vers 18 mois, ne fois acquis les mots comme « maman », « papa », faim », « boire », « dodo », « doudou », l’enfant décide que parler serait un chouette moyen d’entrer en communication avec le monde des adultes. Et il a raison ce petit asticot.

Sauf que bien souvent ça donne des mots inconnus du Petit Robert (et même du grand), des mots que seuls ses parents arrivent à déchiffrer.

Et cela peut donner lieu à des situations plutôt marrantes.

L’enfant « Chli ftri papa »

Son père « Ah tu veux me dire que tu m’aimes ? »

L’enfant  » Ze feu bablicot mrosse »

La mère « Ah tu voudrais un gros abricot? »

L’enfant « ftresdi taseri frite biuty »

La mère « Mais bien sûr poussin que tu peux manger des frites et laisser ton poulet »

Y’a pas à dire en famille on se comprend mieux.

bsdzalkmzbncniiuyt nzakammapamnjk (Joyeux Noël à tous)

 

 

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *