Le blues de l’après Noël des parents

Durant des mois on a pensé aux cadeaux, au sapin, à emballer tout ça, à la dinde, à la buche, à chez qui on allait réveillonner, à comment faire semblant que le Père Noël allait laisser des traces de pas dans le salon.

Durant des mois on a écrit et envoyé des lettres au Père Noël. On a fini par y croire même.

Durant des mois on a cherché LA tenue qu’on allait mettre à nos enfants le jour J et aux paillettes dans nos vies.

Et puis c’est arrivé. Les paillettes, la dinde, les cadeaux, la joie.

Et nous voici deux jours plus tard, le ventre gras, les emballages cadeaux des gosses qui trainent ici et là, les modes d’emploi des jouets à lire, les revendications des gosses qui n’ont pas eu ce qu’ils voulaient.

Et nous voici à la veille de 2020 avec notre blues de parents.Comme une femme qui met au monde et qui ensuite est prise d’angoisses.

T’inquiète pas, dans quelques jours c’est la nouvelle année. Et le blues sera encore plus foncé (et ton ventre encore plus gras haha)

Cette entrée a été publiée dans Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.