Le casse tête de l’école

Bon je vais pas vous mentir, j’ai adoré les premiers jours à me la péter Caroline Ingalls, à faire mon pain, à avoir le smile, à relativiser et à faire l’école à la maison à 3 enfants dont un en CP, une en 5eme, un en 3ème et un enfant en crèche.

J’ai adoré les rendez-vous en Zoom avec la maitresse, les cours de musique en Facetime, l’investissement génial de certains profs. J’admire ces enseignants qui se sont transformés d’un seul coup en prof 2.0. Parce que non, c’est pas évident, il faut bien se le dire. Faire les cours à 30 gamins avec une caméra, avec parfois des élèves perturbateurs. Ils sont merveilleux pour la plupart. Pour la plupart… car certains ont tout simplement disparu de la vie des mes enfants. Je ne les juge pas, ils ont peut-être aussi leurs soucis mais la rentrée (quelle rentrée???) va être difficile pour des élèves n’ayant pas eu cours de maths ou d’Histoire durant 6 mois. Oui OK on peut faire sans les profs mais c’est un cadre rassurant et en fait non, moi je ne suis pas prof donc j’avoue humblement que j’ai besoin d’aide pour ça.

On est nombreux à avoir dit « non jamais je ne les remettrai ». Et puis au bout du jour 76 ça commence à faire long….Sachant que suivront 2 mois d’été…

Comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’étais assez motivée pour la reprise des deux grands (la maitresse de CP ne reprenant de toutes façons pas). Et puis en fait ma fille qui est en 5ème aura cours 3 heures par semaine et mon fils de 3ème, on ne sait pas.

Encore une fois je sais la difficulté de mettre ça en place, les craintes, les peurs. Je voulais juste saluer les merveilleux profs, souligner ma flippe de ne même pas les voir vraiment reprendre même en septembre. Car la vraie question maintenant c’est ça : septembre.

Cette entrée a été publiée dans Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.