Le goûter d’anniv des serialkids m’a (pas) tuER.

 

 

Samedi, la double peine : fêter les annivs des deux serialkids. Comme ça au moins c’est fait.

Passée la phase de téléchargement (illégal) des cartons d’invit, du choix des invités « nan maman pas lui passque dans la cour il me tape le cou » (!!) ou « pas elle, j’laime pas, elle a plus de robes qui tournent que moi et c’est pas juste« , du choix du lieu (tout sauf chez moi, un jardin fera l’affaire), du choix des assiettes (plutôt Spiderman ou Pirate, that is THE question), de la prière au ciel pour pousser les nuages et de la tenue vestimentaire des serialkids (le fiston « jm’en fiche » et la princesse « une robe rose qui tourne« ), nous étions prêts à partir à l’abordage des 25 keupains/keupines.

L’avantage du jardin c’est qu’on peut facilement organiser un lâcher de serialkids et les laisser courir, inventer des jeux, rigoler, se battre et… se faire la malle ! Un ou deux serialkids fugueurs ont bien essayé de s’enfuir  « nan mais c’est trop nul, j’men vais » auquel il a bien fallu répondre par un affreux marché  » Reviens et je t’offrirai des bonbons » (le coup des bonbons marche toujours).

Chasse aux trésors, chat perché, facteur qui passe (décidemment) jamais, 1,2,3 soleil, gâteaux géants, course en sacs…

Enfants heureux et parents contents !

L’avantage de faire un anniv pour les enfants en extérieur se ressent lorsqu’on rentre chez soi et que tout est rangé, propre, que les murs ne sont pas repeints de dessins, que les toilettes ne sont pas bouchées, que le chien n’est pas enfermé dans la salle de bain et que les voisins n’ont pas décidé de faire appel aux forces de police pour canaliser 25 serialkids fous.

Vivement l’année prochaine !

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *