Le monde d’après ?

Vers avril (le 12 à 10H05 précises), l’expression « monde d’après » a fait son apparition ici et là. A qui doit-on cette expression ? Qui a eu cette idée hasardeuse que comme dans un film américain avec Bruce Willis, il y aurait un monde d’après ?

Comme si ce terrible épisode Covid (qui est loin d’être fini), on allait tous être gentils, bienveillants, drôles, sympas.

Comme si le monde entier allait se tenir la main pour former une ronde de l’amitié.

Comme si la racisme, la violence, la pauvreté allaient s’envoler.

Comme si plus jamais personne ne serait en danger.

Comme si tout allait redevenir, non pas avant, mais comme après avec l’idée que Après serait forcément mieux qu’Avant.

Bah mon coco, oui toi qui a inventé cette expression, tu t’es planté. Pas grave, on t’en veut pas, on ne sait jamais comment sera l’après (enfin pour Jésus ça a été cool mais ceci n’est pas le sujet).

Le monde est pareil, pire encore je crois bien. La haine est à son comble, tu te prends une droite si tu oses demander à quelqu’un de mettre un masque, tu te prends une droite si tu as un maillot du PSG à Marseille, tu te prends une droite si tu oses demander comment va se passer la rentrée de tes kids.

J’ai vaguement le sentiment que ce monde là ne va pas aller de « mieux en mieux ». On ne va jamais mieux si on ne soigne pas le mal initial.

Pas de chance, le « monde d’après » fera un bon titre de livre ou de chanson. Au mieux.

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs, Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.