Le suicide du poisson rouge (ou comment serialkid a trouvé Bob le poisson étendu sur le sol)

Quelque part en France, lundi férié (ouais encore un jour férié), 18h12 « Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan y’a le poisson qui a sauté »

La mère (moi) :  » Mais sauté quoi ? où ? comment ? »

L’enfant :  » Bah viens voir !!! »

La mère se traine jusqu’à la cuisine, lieu où les poissons ont établi leur résidence principale (comme ça si on a envie de manger du poisson, c’est plus pratique aussi), et découvre allongé sur le sol un poisson rouge mort.(le deuxième poisson n’ayant pas du tout songé au suicide)

La mère crie « aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh »

La mère a les jetons, les serialkids crient aussi et la voisine s’apprête donc à appeler la police.

Deuxième cri « aaaaaaaaaaaaaahhhhhhh » (celui là est plus court, le second effet Kiss Cool n’ayant que peu d’emprise sur la situation présente).

La mère se demande évidemment comment et pourquoi Bob le Poisson a voulu mettre fin à ses jours. Un poisson peut-il vouloir en finir ?

Serialprincesse, la romantique, tente la théorie de l’amour « peut être avait-il envie de rejoindre son amoureuse » tandis que serialfiston tente la théorie de la faim « peut être avait-il très envie de pain de mie et comme le pain de mie était devant lui, bah il a sauté. »

La mère courage (moi) saisit un papier, pousse un 3ème cri, attrape le poisson gisant sur le sol carrelé, pousse un 4ème cri, fait la moue, pousse un 5ème cri, jette Bob le poisson dans les toilettes, pousse un 6ème cri et se demande si vraiment un poisson peut avoir des envie de suicide.

En attendant, ce soir on va annuler le saumon au diner.



Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *