Le train avec les kids (ou comment Koh Lanta à côté c’est de la gnognotte)

Donc ce week-end j’ai pris le train. Enfin je veux dire ON a pris le train.

Moi, mon mec, mon serialfiston, ma serialprincesse et mon serialbaby.(je dis MOI en premier parce que je suis malpolie et parce que je fais comme je veux. Si on fait plus ce qu’on veut chez soi, nanméo)

Arrivés à la gare bien en avance histoire d’être bien en retard pour monter dans le train (l’achat de magazines et autres trucs qui servent à rien nous ayant bien retardés et ruinés), il fallut plier la poussette, faire monter les kids, charger les valises, trouver notre carré famille, ranger les valises, nous asseoir, enlever les manteaux, poser serialbaby qui à 4 mois et demi ne tient pas seul (bah ouais, bah à cet âge là c’est le no man’s land), trouver le baume à lèvres gercées « passque c’est urgent maman » et dire « OUF ».

Mais le « OUF » était de courte durée car sitôt le train parti, le grand a voulu faire pipi, la petite a voulu dessiner, le tout petit a voulu prendre son biberon, le très grand (comprendre serialfather) a voulu dormir.

Là j’ai dit (un peu fort je crois car la vieille dame assise à côté a murmuré « chuuuut ») « Nan méo quoi, je suis pas superman moi ! Tiens va aux toilettes tout seul, toi dessine sur ta main et toi bébé attends 2 minutes que je trouve ta dosette de lait. Quant à toi le père, suffit pas de mettre la graine hein alors oublie ta sieste et viens donc m’aider un peu ».

La vieille dame a alors hurlé « rhooo mais vous êtes bruyants ! Heureusement que j’ai jamais eu d’enfants ! »

On a regardé cette dame d’un regard commun, un regard qui voulait dire « oui on est bruyants mis qu’est ce qu’on est heureux »

Et le train est parti dans ce joyeux vacarme.

13 minutes plus tard, tout le monde dormait.

Et moi, avec une seule main (oui car dans l’autre ronflait un bébé) j’ai réussi à avancer dans mon bouquin tout en donnant de claques à la vieille dame.

PS : la dernière phrase est une invention de l’auteur (moi) car l’auteur ne lit jamais (à quoi donc cela sert-il hein ?) et n’aime pas frapper les vieilles (juste les vieux).

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *