L’interview de la maman confinée : Yamina Khiri, directrice de crèche et infirmière

Nom : K2000 lol

Prénom : Yamina

Age : 34 ballets purée ça commence  à faire  mal !

Situation de famille ? Mariée un enfant que j’adore.

Prénoms et âges de vos enfants ? Yanis 7 ans

Métier ? Directrice de crèche ( on dit EAJE c’est plus classe lol établissement d’accueil du jeune enfant) mais la base je suis infirmière puéricultrice.

Lieu de confinement : Neuilly sur Seine.

Comment avez vous réagi à l’annonce du confinement ? Oh my god, je vais DCD, comment vais-je faire plus de shopping, plus de café en terrasse, plus de spa, plus de coiffeur…

Comment a réagi votre fils ? C’est les vacances  !!!! Alors regarde moi bien mon petit, tu vas te détendre !!! NON c’est pas les vacances c’est la continuité pédagogique et je ne vais pas te lâcher.

Moral ? 8/10 je vais bien , mon équipe me manque (j’ai une bête d’équipe si vous saviez !!!!!)

Les enfant de la crèches me manquent (oulalala c’est la première fois que je dis cela et la distance professionnelle elle où !? Ressaisis toi Yamina !!!), ils sont tous différents et nous apportent à tous tellement de choses différentes…pétillantes…

Comment se passent vos journées en ce moment ?

Alors du lundi au vendredi je télétravaille, je garde le lien avec mes équipes , ( plus particulièrement avec ELODIE DUHAMEL , la psychomotricienne qui est au taquet, joignable supra investie , disponible  et SURTOUT pleines d’idées-jamais vu cela elle ira loin j’en suis sure…d’ailleurs elle a rédigé tous les ateliers envoyés aux parents pendant le confinement ). Ensuite je suis aussi très en lien avec ma collègues adjointe qui doit aussi  jongler avec ses filles et le travail pas simple…et enfin avec l’EJE Diane qui a été mobilisée pour accueillir les enfants du personnel soignant  et des gestionnaires de la crise dans une crèche de la ville réquisitionnée par la préfecture.

La crèche est fermée, comment gardez vous un lien avec les enfants ?

Je me considère comme une directrice 2.0 ultra   connecté. Du coup

par mail , à travers l’envoi ces fameux ateliers confinement , des histoires lues par Catherine (notre lectrice de l’association lire et faire lire) et des vidéos et tuto réalisés par ma team ma superbe Team ! Et en retour j’ai des vidéos des enfants qui saluent l’équipe , des vidéos où les enfants me font part de leur création durant le confinement, cela me touche tellement.

Vous avez repris votre cape d’infirmière, quel courage ! Racontez nous…ce que vous voyez…

Je me suis inscrite sur la plateforme de L’ARS en spécifiant mes dipos week end et jours fériés uniquement. Contactée 2 heures plus tard…

J’ai exercé pendant 4 ans à l’hôpital avant d’être directrice, mais j’ai gardé mon réseau lorsque je suis repartie, tout avait tellement changé je m’en fous je me lance on a besoin de moi, formation de 4 heures sur les machines pas tellement de différence d’une machine de réanimation néonatale ou j’ai exercé, le seul truc auquel je devais me préparer c’était la pression la tension, l’urgence,  les sauts d’humeurs des médecins et oublié ma place de manager.

Les murs ont été poussés , des lits plus encore en plus, des patients qui rentrent, on leur expliquent qu’ils vont être intubes, mince il parait plus de curar ce fameux médoc pour détendre le muscle…EUH la France n’est-elle pas le meilleur système de santé au monde ? Flûte alors on manque de respirateurs aussi, on s’est laissé aller, on s’est reposé sur nos lauriers on a tout délocalisé dans un soucis d’économie au détriment de la santé des français, Je suis en colère, mais je me démène je fais le job , je considère un patient comme si c’était un proche qui pouvait être à sa place, j’ai la foi et j’y crois même si je ne vous cache pas que j’en ai vu passer de l’autre côté… je vous laisserai interpréter. Malgré cela la bonne humeur est là ! Je retrouve même des gens de ma promo PUTAiN ON A VEUILLI CON, on rigole bien         (j’adore rigoler) on fait des bouffes (assez rares) quand on passe pas 5 heures des le même box d’un patient.

Je suis contente, je me sens utile. Certes que les week-end mais j’ai cette adrénaline en moi les samedis et dimanches matins qui me donne cette énergie et je suis excited avant d’arriver dans le service.

Vous avez peur ? Peur de quoi ? La vie continue…

Comment se passe l’école à la maison ? Hélàs c’est loin d’être une partie de plaisir , je prends tous les secrets ( plus jamais je ne critiquerai l’éducation nationale).

Toutefois  je sais maintenant ce que mon fils apprend à l’école donc le confinement  ses cotes positifs quand même 😉

Que pensez-vous du déconfinement ? Malheureusement il y’a un fort relâchement,  je suis partagé car déconfinement progressif cela veut tout et rien dire

Qu’envisagez-vous pour la crèche ? Une organisation quasi militaire… je me plie aux directives de ma hiérarchie qui sont ne sont pas encore bien définies à ce jour .

Le truc le plus inattendu que vous ayez fait depuis le début du confinement ? Le jeu de l’oie grandeur nature en appartement ( activités récréatives proposer par la maitresse , elle a juste oublié le nombre habitant au km2 en ile de France )

Le premier truc que vous avez envie de faire après ?Aller au spa , et si je peux financièrement, ça serait de partir seule loin au soleil juste 1 semaine.

Cette entrée a été publiée dans Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.