L’interview de la serialmother : Solveig Foucher, auteure et chargée de prod

J’ai connu Solveig sur ma page Serialmother. Un message par ci, un message par là, on est devenues des copines 2.0.

Solveig est maman de 3 ans enfants, a un humour formidable et une pêche folle. Elle est chargée de prod mais elle écrit aussi et vient de paraitre un essai génial sur la parentalité “Mères vaillantes, rien d’impossible” .Alors qu’elle prépare un roman, un pour , elle a pris le temps de répondre à mes questions !

SERIAL CV

Nom                 Foucher

Prénom           Solveig

Age                     39 ans

Situation de famille ?   Mariée

Métier ?    Chargée de prod et auteure

Noms et prénoms des enfants ? Eléanor 8 ans, Lancelot 5 ans et demi, Mahaut 3 ans. Oui les prénoms originaux, c’est  notre passion !

Surnoms que tu leur donnes ? Elé (car Eléanor c’est long !😊, Lance ou Lancelounet (ah bah mince c’est super long du coup), Mahaut (ou ma Bibi, ma Mimi, toute syllabe mimi fait l’affaire).

SERIAL QUESTIONS

Tu viens de publier un livre qui parle d’éducation, un essai global et pédagogique sur la parentalité. Dirais tu que les enfants d’aujourd’hui sont des enfants rois ou on t-on dépassé cela ? Je ne vais pas me faire d’amis, mais je trouve que notre génération actuelle tend vers une extrême indulgence éducative qui me fait un peu peur, et qui fait parfois penser à l’enfant roi oui. La bienveillance pour nos enfants, oui évidemment, mais le cadre et le rappel des règles me semblent primordiaux pour que l’enfant puisse vivre en communauté de manière sereine et adaptée. Je pense qu’il est important aussi de ne pas oublier les parents dans l’ et d’être indulgent aussi avec eux.

C’est quoi être un bon selon toi ? Un bon parent, déjà, c’est être soi, c’est ne pas se mettre une quelconque pression, ne pas se comparer aux autres. Votre instinct, vous l’avez sans doute déjà, vous faites comme vous pouvez. Je ne suis personne pour ce qu’est un bon parent. C’est la mère “suffisamment bonne” décrite par Winnicott, ni trop, ni pas assez. Et si vous êtes “trop”, je vous renvoie à la citation de Boris Cyrulnik que j’adore “On ne négocie pas avec le désir d’une mère”.

Bref, vous êtes le bon parent pour votre enfant. Ne laissez personne vous dire le contraire ! Le plus important est sans doute de lui donner tout votre amour, malgré les difficultés, secret d’un attachement “sécure”. Et si parfois vous n’y arrivez pas, soyez indulgent avec vous-même. Il n’y a rien de plus difficile que d’être parent.

Et par temps de covid, confinement on père tous les plombs et nos enfants avec, qu’en dis tu ? Perso, je trouve le Covid et le confinement super pénibles car je ne suis pas du tout casanière, j’adore , voir mes amis, je suis du genre hyperactive. L’entre soi, rester exclusivement avec mon mari et mes enfants, ça m’angoisse ! C’est mon côté indépendant et égoïste, même si je les adore !

Je pense surtout à ceux qui morflent plus que nous, confinés dans des espaces petits, qui ont perdu leur travail… Je n’ai donc plus qu’à me taire et faire des gäteaux avec les enfants, ça passera !

Tu as écrit d’autres livres, raconte ! J’ai un second livre qui va sortir aux Editions Fauves, beaucoup plus personnel, mais qui parle toujours de maternité. Cette fois-ci, j’y parle de ma propre histoire, et de ma maman surtout. Je t’en dirai plus quand il sortira 😊

J’ai écrit aussi des livres jeunesse en attente de publication.

J’ai aussi un compte Instagram Peaceandfamily_ je parle de bonheur et de parentalité.

Et entre le travail et ton « rôle » de maman, ça se passe comment ? Très bien, car j’ai la chance d’avoir un boulot assez flexible et de faire beaucoup de télétravail, très pratique quand il faut aller chercher les chouchoux malades à l’école !

C’est quoi tes projets? Publier mon deuxième livre et mes livres jeunesse. Je commence à écrire un livre aussi sur la charge mentale.

Qu’est ce qui te rend le plus fier de ton/tes enfants ? Leur joie, leur enthousiasme, leur capacité à exprimer leurs émotions, bonnes comme mauvaises.

Que veux-tu leur transmettre ? Mon éternel optimisme. Je veux leur donner les clefs du bonheur et de la confiance en soi.

Un rituel du soir ? C’est beaucoup papa qui s’occupe des enfants le soir et de leur coucher. (Car je gère beaucoup le matin). Alors son rituel à lui, c’est jouer, car il adore jouer avec ses enfants, jouer au foot dans le couloir par exemple ! (comme ça ils transpirent bien après leurs douches ! Haha) puis leur lire des histoires. C’est un papa au top ! Par contre, j’avoue, tout ce qui est couches, crèmes et petits soins avant le coucher, il vaut mieux que je repasse par là pour checker !:)

Bon et un moment où tu as envie de larguer tes enfants pour fuir loin avec mojito ? Heuu , sans doute le soir entre 18H et 20H, “pendant le tunnel de l’enfer” (expression empruntée à une copine Instagrammeuse haha), quand je suis seule avec les 3 aussi le matin, et que ça part en cacahuètes ! Que j’ai mon fils en slip qui danse, mon aînée qui négocie ses habits, et ma dernière qui se roule par terre ?

Mais pas bien grave, je suis hyper forte pour me servir un apéro le soir pour décompresser !

Cette entrée a été publiée dans Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Comments Closed

Les commentaires sont fermés.