L’interview de la serialmother : Margaux Motin, illustratrice (trop) drôle et (trop) douée.

Margaux Motin est une des illustratrices les plus douées du moment. Non seulement elle dessine bien, en plus elle est vachement drôle et elle est une maman. Tout ça réuni dans une seule et même femme ! Dingue.

On la suit sur son blog, on la lit dans ses livres « La théorie de la contorsion  » ou « J’aurais adoré être ethnologue » et bientôt dans un nouvel ouvrage écrit et dessiné à 4 mains avec Paco, « Very Bad Twinz ». On a hâte !

Mais quels sont les secrets de cette serialmother ?! Interview rigolote (forcément).

CV de la serialmother

Nom Motin

Prénom : Margaux

Age : 33 ans

Profession : Illustratrice

Prénom et âge du serialkid ? Poupette, 5 ans 3/4

Surnoms ridicules de la serialkid ? Crotte de nez, petit caca.

Surnom ridicule que la serialkid te donne ? Grosses féfésses

Poids et taille de la serialkid à la naissance ? Me rappelle pas. 3 points d’épisio, voilà mon échelle de mesure.

Age de la première nuit (on entend par nuit une période durant laquelle un enfant serait tombé dans un sommeil profond pendant plus de 8 heures) ? 1 mois. Des nuits de 12 heures. On a du sang de marmotte.

Serial questions

C’est quoi ton travail et comment tu l’expliques à ta fille ? Je suis illustratrice. Je dessine quoi. Mais Poupette croit que mon travail c’est « envoyer des mails » et « regarder facebook ». Mmffff. Manifestement je ne lui ai pas bien expliqué.

Quand t’étais petite, tu voulais faire quoi plus tard ? Dessiner. Un peu maitresse d’école, un peu vétérinaire, mais surtout dessiner. Une gamme de vêtements avec des tee shirt au dessus du nombril avec des smileys dessus.


Bon passons aux vraies questions …Dernier câlin ?
Le 1er aout avant qu’elle ne parte en vacances avec son père, par la fenêtre arrière de la voiture, avec des larmes plein les yeux et la vitre qui me scie le bide. Et ses petits bras enroulés autour de mon cou. J’ai failli décéder c’était vraiment tout pourri comme conditions de câlin.

Dernière punition ? Heu..Je me rappelle pas…La punition ne fait pas tellement partie de notre délire. Elle ne fait pas de conneries. Elle est cool, j’suis cool, on est cool, plus ça va plus on vire hippy, on boit du cacolac en slip devant la plage… donc la punition hein…

Dernière envie de ne plus être mère, de partir vivre sur une île avec George Clooney, de croire qu’une couche concerne l’ozone et qu’un doudou est un mot antillais ? Pareil, me souviens pas. je suis bien entourée, jusque là j’ai toujours pu compter sur ma famille ou ma meilleure amie pour s’occuper de Poupette quelques jours quand je frôle le burn out. Et le reste du temps, elle joue, elle colorie, elle se lave et s’habille toute seule, elle débarasse son diner, et elle me fait des compliments…Je ne peux pas avoir envie de plus être sa mère, elle a trop la classe.

Dernière fierté de maman ? Voir ma petite parisienne devenir biarrote et sauter dans les vagues en hurlant de joie.

Dernière remise en question ? Tous les jours. Elle me fait grandir. Elle me remet en question tous les jours.

Dernier mot d’enfant et/ou situation drôle avec les serialkids ? « JeuneVieille????  nan mais son prénom c’est Jeune ou Vieille ??? C’est trop bizarre !! » . A propos d’une amie qui s’appelle en fait Geneviève.

Dernière sortie en famille ? Un apéro tapas sur le port de Biarritz. La rate, elle a filé la moitié de nos tartines aux oiseaux.

Dernière bonne adresse ?
Le restaurant Le Deck a Capbreton sur le port. Supers burgers, super feuilleté aux légumes d’été…

Dernière histoire du soir ?
Purée franchement je ne me souviens pas, c’était en juin mais aucune idée de ce qu’on a lu, parce que pendant les vacances le rituel du couher est parti en free style, noyé dans un verre de Rioja.

Dernier mot avant le dodo ?  « Allez cette fois bonne nuit ».
Après 40 bisous et une vingtaine de « je t’aime » échangés.

Cette entrée a été publiée dans Serial Interviews, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *