L’interview de la serialmother : Mère Bordel du blog Mais Pourquoi je deviens Mère Bordel ? ?!

Tout est dit dans le nom du blog “Pourquoi je deviens Mère Bordel ??!“. Mais c’est vrai ça : pourquoi ?

Avec (beaucoup) d’humour et (beaucoup) de bons mots, Mère Bordel (oui c’est son nom) répond à cette questions sur son blog plein de bonne humeur !

Mais qui est elle vraiment, bordel ??! Serialinterview…

SERIAL CV

Nom : Bordel

Prénom: Mère

Mère Bordel : d’où vient ce nom ? Ben… De mon état civil webesque qu’est-ce que tu crois ? Je suis née le 8 avril 2010 sur le net.

Age : A peine 1 an et demi, donc…Une petite jeunette quoi !

Profession Chef. Actuellement en congé parental. Qui reprend dans 1 mois: OUIN et OUAIIIS en même temps…

Age  du serialkid ? 9 mois

Surnom ridicule du serialkid ? Miss Bordel ou Barbie Sumo sur le web.  En vrai, aucun, car je ne suis pas une de ces mères cul-cul la praline à la con…Euh… mon petit caramel mou ou mon crapaula – mi crapaud mi koala – ça compte pas, hein ? Si ? Putain j’ai basculé du côté obscur.

Surnom ridicule que le serialkid te donne ? Laissons lui le temps, je suis sûre qu’elle sera bientôt très creative en la matière…

Poids et taille du serialbébé à la naissance ? On va encore croire que je mens… 59 cm et 4,810 kg. Si si.

Age de la 1ere nuit (on entend par nuit, la période durant laquelle un enfant serait tombé dans un sommeil profond pendant plus de 8 heures) ? Avec nichon à portée de bouche – je précise pour les puristes: 2 mois. Bébé endormi pendant que son tube digestif s’éveille ponctuellement. Sans s’abreuver à la source, je ne sais pas depuis quand, je dors moi la nuit moi !

SERIALQUESTIONS

Dernier câlin ? Sexouel ? En 1990 je crois…Sinon, genre câlin mère-mioche, juste là maintenant, pendant que je réponds à l’interview sur mon iPhone en mode avion – les ondes, toussa.

Dernière punition? Puni quoi ?!

Dernière envie de ne plus être mère, de partir vivre sur une île avec George Clooney, de croire qu’une couche concerne l’ozone et qu’un doudou est un mot antillais ? Dernière envie de partir en voyage dans le passé tu veux dire ? Euh…En Août: Pas de vacances programmées, boulot de dingue, bébé boomerang-glu, compagnon relou. Full package avec toutes les options. Mais George Clooney… Je suis un peu cougar sur les bords moi, t’as pas plus jeune en rayon ?! Justin Bieber ? Euh non ok je prends George.

Dernière fierté de maman ? Mode carpette ON : Tous les jours, dès que je pose mes yeux sur elle. Non, dès que je pense à elle ! Mode carpette OFF

Dernière remise en question ? Tous les jours aussi. Ça fait des journées denses, hein ?

Dernière sortie en famille ? La plage, il y a quelques jours, première fois pour Miss Bordel. Un délice. Une heure en boucle de “Non bébé ! Pas à la bouche !”. A refaire sans hésiter si je trouve une serviette de plage de 1000 m² avec des remparts amovibles tout autour. Surtout une plage avec du sable fourré aux cailloux, je recommande…

Dernière bonne adresse ? La Courtine, crêperie de ouf à Granville – pour celles qui râlent tout le temps qu’on ne parle que de Paris.

Dernière histoire du soir ? Pas besoin, elle dévore les livres. Je suppose que même sous forme de boulettes mâchées elle comprend toute l’histoire ?

Dernier mot avant le dodo ? Dernier regard qui en dit long, plutôt…

Programme des serialvacances ? Pas de vacances prévues cette année – merci au passage à ceux qui nous gouvernent de laisser le choix aux nouvelles mères entre reprendre le boulot 2 mois et demi après avoir accouché et prolonger de 6 mois en congé parental à 500 euros/mois pour tout le monde, vraiment que du bonheur, car il est bien connu que le loyer et les charges baissent quand les revenus dégringolent – mais départ improvisé pour 1 semaine à Granville chez une de mes sœurs de coeur, parce que merde, zéro vacances l’été, c’est trop dur !

Dernière question : et pourquoi t’es devenue mère, bordel ! ? Je ne sais toujours pas pourquoi j’ai voulu le devenir…C’est un mystère, non, ce désir de maternité ? En tout cas, je suis mère, bordel, et maintenant que j’ai surmonté les premiers réglages douloureux – genre changer complètement de vie, frôler le crime conjugal et devoir planifier un shampooing – j’aime ça !

Cette entrée a été publiée dans Serial Interviews, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *