Quand les serialkids “cassent” leur mère (ou comment encaisser un “t’as pas un peu grossi ?” de la part de la chair de sa chair)

A une époque où l’on s’autorise à tout dire, on ne peut pas s’étonner de se faire casser par ses propres enfants.

Ça devait arriver. C’est arrivé.

Ça a commencé par les rides et la vieillesse “maman t’as des plis là sur la joue“. La serialmother qui est persuadée qu’elle a l’air d’avoir 15 ans (et encore) et qui s’étonne que ses enfants sachent lire alors qu’elle même a fini son CP la veille (si,si), ravale sa salive et tente un “ah ouais c’est la marque de l’oreiller en fait“. Le serialkid tenace d’insister “nan, nan maman, c’est pas ca. C’est une ride je crois”. Gloups.

Ensuite ça continue dans le même registre avec “maman tu vas mourir avant moi. bah oui parce que tu es plus vieille”. Re-gloups. Mais logique et indéfendable.

Ça se poursuit avec “maman tu comprends rien” associé à ” si t’as pas d’Iphone, c’est nul”. Donc prends toi la gueule que l’époque a changé et que ton magnétoscope des années 80, bah, c’est franchement ringard.

Le jour suivant c’est un regard sur la poitrine “maman on a vraiment TOUT bu quand on était des bébés je crois”. Comprendre que la poitrine s’est envolée. Vlan ! Gloups*3.

Et puis ça se poursuit par un regard ennuyé mais amusé de son mini-me assorti d’un affreux “maman, tes fesses sont devenues plus grosses, nan ? “.

Ravalement de salive, regard de serialmother-killeuse. Le coup de poignard vient de la chair de sa chair. L’ennemi est donc parmi nous.

Mamans du monde entier, unissons nous.

Note à l’attention des lecteurs : pas de “la vérité sort de la bouche des enfants“.(puisque tout ce qui sort de la bouche des enfants n’est que mensonge et calomnie)

Cette entrée a été publiée dans Serial Humeurs, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *