Se souvenir

f

“Maman toi aussi tu as été petite ?”. Oui bien sûr moi aussi j’ai été petite et papa aussi.

L’enfant reste songeur. Ses parents donc ont aussi été des bébés ? Eux aussi, auraient eu aussi l’envie de ne pas aller à l’école ? Eux aussi se seraient donc frottés à l’autorité et à l’amour de leurs parents ? Eux aussi auraient eu un doudou voire une tétine ? Impensable!

“Mais tu as fait des bêtises maman?”. Des petites oui.

“Mais tu te souviens de dans tu étais petite ?”. Non, à peine, les souvenirs se sont envolés à mesure que j’ai poussé.

“C’est dommage quand même de pas se souvenir de tout maman…”. Oui c’est dommage.

“Et tu te souviens de tout de moi quand j’étais un peu plus petit ?”. Non malheureusemen à peine. Je ne me souviens plus trop de tes premiers mots, de ton premier jour d’école, de la première fois que tu as mangé des carottes, de la façon dont tu buvais ton biberon chaud la matin, de la manière dont tu as dit MAMAN pour la première fois, de ta première question, de la première dent qui a poussé en toi, de  celle que tu as laissé à la Petite souris sous ton oreiller, de ta première paire de chaussures, de ta première montée de fièvre. J’ai oublié. On oublie vite.

Et maintenant tu as grandi, j’aurais voulu garder en moi tous ces moments, les consigner dans un cahier, les prendre en photo, faire pause ou retour en arrière comme sur un DVD.

“Mais tu m’aimes quand même ?”. Immensément.

 

Cette entrée a été publiée dans Serial Mother. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Commentez ce post!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *